2019_01_17 Gilets Jaunes et commerce local 5 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Gilets Jaunes et commerce local 5

Depuis le 17 novembre, date du début du mouvement des Gilets Jaunes, on a entendu tout et son contraire concernant l’impact de ce conflit sur le commerce local. Rencontre avec des commerçants qui ont accepté de communiquer sur le sujet. Certains ne l’ont pas souhaité. C’est leur droit le plus strict. Aujourd’hui : Judicaëlle Brunoni, de « La Vie Claire »
« J’ai été Gilet Jaune dès le départ ! » confie d’emblée Judicaëlle avant d’argumenter  « Sans pouvoir d’achat, on n’est rien, tant au plan personnel qu’au niveau des commerces ». Du coup, la jeune femme a laissé éclater son côté militant et a également revêtu son gilet jaune pour se rendre plusieurs fois à St Etienne les Remiremont, ainsi qu’à Epinal. « Sur place, en constatant ce qu’étaient capables de faire les CRS – un ami d’un proche a reçu un tir de flashball sur le front – j’ai eu peur et j’ai continué en rasant les murs ! » raconte-t-elle « J’aurais aimé aller manifester à Paris, mais je n’ai pas voulu prendre le risque : je suis jeune maman ».
Concernant le magasin, dès l’annonce de la première manifestation du 17 novembre, la décision avait été prise de baisser le rideau, en signe de solidarité. La suite du mois de décembre a permis d’enregistrer une légère baisse du chiffre d’affaires. « Surtout due au pouvoir d’achat qui se réduit » analyse-t-elle « Mais on ne s’est pas posé la question : il faut en passer par là pour améliorer le quotidien de tous, y compris pour les commerces qui ne manqueront pas de profiter des conquêtes faites par les gilets jaunes ».
Une approche que partage également Augusto Ferreira, le père de Judicaëlle qui n’a pas hésité un instant avant d’offrir des jus de fruits et des gâteaux aux manifestants locaux. « Lors de mes participations à St Etienne, j’ai amené à chaque fois des paquets de madeleines. Je croix qu’elles ont été bien appréciées » sourit la jeune femme qui poursuit « J’ai beaucoup apprécié que les Gilets Jaunes du Thillot viennent me rendre visite dans le magasin pour savoir si je n’étais pas trop gênée dans le cadre d’un moment très courtois. Ici, le mouvement est gentil. Que ceux qui se plaignent aillent voir ailleurs ! » avant de conclure : « Ils sont là et c’est génial ! ».
A suivre
Note : si des commerçants souhaitent intervenir dans cette série de témoignages, qu’ils prennent contact. Je n’hésiterai pas à aller à leur rencontre.
Retourner au contenu