2019_02_02 Fresse débat - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
FRESSE SUR MOSELLE

Grand Débat National : une séance très riche

La rencontre initiée par la mairie dans le cadre du Grand Débat National a donné lieu ce matin à des discussions d’une très grande richesse. L’écoute, le respect et la courtoisie étaient également présents.
Le temps pour Dominique Peduzzi de « planter le décor » de cette rencontre citoyenne, notamment de permettre aux participants de choisir la discussion plénière plutôt que le fonctionnement par groupes, et Véronique Stoffel-Henrion, de l’Association Nationale des Médiateurs, invitée par la mairie, présentait au public, au sein duquel avait pris place une belle délégation des Gilets Jaunes du Thillot, les quatre thèmes proposés par le président de la République : Impôts, dépenses et action publique – organisation de l’Etat et des collectivités publiques – environnement et démocratie citoyenneté.
Le premier intervenant replaçait cette rencontre dans son contexte « Il s’agit d’une réponse du président Macron au mouvement des Gilets Jaunes. Permettez-moi donc de rappeler les principales revendications des contestataires ». Et la liste, déjà bien longue, commençait à remplir la première feuille du tableau papier installé dans la salle du conseil municipal : suppression de la TVA sur les produits de première nécessité, augmentation du SMIC et des bas salaires, revalorisation des retraites et pensions ainsi que  leur indexation. Au chapitre des inégalités : relancer l’ISF, suppression des privilèges des anciens présidents, lutte véritable contre la fraude et l’évasion fiscale « Un manque à gagner compris entre 80 et 100 milliards d’Euros ! » précisait-il, le CICE assujetti à la création d’emplois. Pour ce qui concerne les institutions : mise en place du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne), renégociation des accords supra nationaux, redéfinir les notions de services publics sur d’autres bases que comptables, pouvoir saisir une instance (Conseil d’Etat ?) pour des promesses électorales bafouées. Il poursuivait sur le thème de la planète : agir efficacement contre la pollution et les empoisonnements, citant le cas du glyphosate de monsanto, la lutte contre le réchauffement climatique, le soutien au label « bio ». Il terminait son intervention par des remarques concernant les collectivités territoriales : remise en cause de la loi NOTRe inadaptée aux communes rurales, questionnement sur les compensations suite à la disparition de la taxe d’habitation.
Impôts, dépenses et action publique :
- Baisse des charges patronales
- Lutte contre le trafic de stupéfiants
- Demande clarification, de transparence sur cette « grande nébuleuse » que sont les impôts et savoir où ils vont
- Être vigilant dans le versement des retraites qui partent parfois à l’étranger vers des personnes décédées
- Réduire le train de vie de l’Etat « Tout de suite ! »
- Favoriser l’implantation d’entreprises du secteur industriel
Organisation de l’Etat et des collectivités publiques
- Transports : coûts trop élevés et manque de fonctionnalités dans la définition des arrêts.
- Lutte contre les déserts médicaux
- Revoir l’organisation de l’Etat et réduire le « 1000 feuilles administratif » qui capte un argent énorme, qui ne sert pas les services publics et éloigne les centres de décision de la population.
- Remise en question du pouvoir de la haute administration, déconnectée du terrain et beaucoup trop payée
- Revoir les formations ENA de façon à ce que ceux y passent gardent les pieds sur terre
- Remettre en cause le dictat des  deux grandes puissances que sont la Russie et les Etats Unis.
- Revaloriser et favoriser l’apprentissage.
- Revoir le système d’indemnisation du chômage qui, à certains égards, incite à rester chez soi.
Environnement
- Lutter contre le réchauffement climatique qui va engendrer les mouvements de population qu’il faudra bien accueillir.
- Sortir du nucléaire qui génère des déchets très dangereux que  l’on refile aux générations futures en se disant : « Qu’ils se dém… avec ça ! »
- Se pencher sur la pollution, autrement plus importante que celle des voitures, émise par les avions et tankers.
- Réétudier la prime de conversion qui, dans l’état, est une « foutaise »
- Lancer une campagne de dé-consommation afin d’abaisser le demande en électricité.
- Pratiquer une politique environnementale qui préserve les espèces naturelles.
- Mettre en place un service écologique, sur le même principe que l’ex service militaire, afin de nettoyer les zones polluées et sensibiliser les populations au respect de l’environnement
- Concrétiser le principe du « pollueur-payeur »
Démocratie citoyenneté
- Ok pour l’accueil des immigrés, mais mettre en place des parcours d’intégration mieux adaptés.
- Organiser un « Grenelle de l’économie et de l’emploi » afin de favoriser l’adéquation entre formation et postes vacants. Il existe actuellement 350 postes non pourvus dans le secteur.
- L’Europe est une bonne idée, mais détournée de ses objectifs premiers. On est trop et on ne peut plus s’entendre !
- Rendre la vote obligatoire tout en prenant en considération le vote blanc ou nul.
- Remettre l’éducation citoyenne dans les écoles, en y intégrant la démocratie participative.
- Mise en place de rencontres citoyennes tous les ans.
- Décisions concrètes à prendre rapidement après une consultation publique.
- Création d’une assemblée citoyenne
A noter qu'une autre réunion publique, organisée et animée par Radio des Ballons, est programmée mercredi 13 février à 20h30 à la médiathèque.
Retourner au contenu