2019_03_03 Comcom Ferdrupt - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
COMCOM

Quand le président de la République s’invite dans les discussions…
Non, il  ne s’agit pas d’une arrivée totalement improvisée d’Emmanuel Macron sous l’objectif de deux cents caméras - nettement moins improvisées - dans le cadre du grand débat ! Plus simplement, il s’agit de propos qu’ont tenu deux élus concernant le chef de l’Etat. Dans un premier temps, et en l’absence de Dominique Peduzzi, ayant répondu à l’invitation du chef de l’Etat, Jean-François Viry , comme le veut la tradition, donnait la parole au maire de la commune d’accueil de la réunion du jour. Etienne Colin, après avoir souhaité la bienvenue aux conseillers communautaires, s’amusait : « Je dois être un des rares maires ruraux à approuver l’action d’Emmanuel Macron et je n’ai même pas été invité à l’Elysée ! » avant d’avoir une pensée pour les Spinaliens et le maire d’Epinal suite à la « barbarie » de la dernier manif et de plaisanter une nouvelle fois « Je veux bien rebaptiser cette salle avec le nom de Bernadette Soubirous si on parvient à équilibrer les comptes sans augmenter la pression ».
Plus tard, fraichement débarqué de Paname, Dominique Peduzzi confiait, un petit sourire en coin « Vous avez les salutations du Président de la République qui a découvert plein de choses sur la vie trépidante des communes rurales », avant de dire avec force son refus de la terminologie « Corps intermédiaires » et conclure sur le grand débat « Les archives départementales recevront les contributions de leurs départements respectifs. Un gros travail de synthèse est actuellement en cours… ».
Autrement, le conseil communautaire avait, en point principal de l’ordre du jour à débattre des orientations budgétaires pour 2019. Un débat qui débutait par la (très) longue lecture du document préparatoire présentant dans le détail les axes des différents budgets, avec des situations comptables n’ayant pas encore fait l’objet d’un rapprochement avec les comptes du percepteur.
Au terme de cette lecture assez fastidieuse, François Cunat relevait quelques points positifs dans le projet de budget comme le remboursement des avances de trésorerie faites par certaines communes, mais aussi quelques points à améliorer comme la maîtrise de la masse salariale. Il se disait également préoccupé par le montant des impayés du service déchets et, bien sûr, des conséquences des travaux à la piscine du Thillot sur la fiscalité.

En vrac
Associations : en complément des 10 000 Euros concernant le Théâtre du Peuple et les Hautes Mynes, le même montant de crédits sera inscrit pour subventionner les associations qui auront à déposer un dossier qui sera examiné par une commission spécifique.
Habiter mieux : le programme qui a vu 40 dossiers gérés par la Comcom acceptés en 2018 sera reconduit.
Aides directes aux entreprises : un montant de 10 000 Euros sera inscrit, tout comme l’année passée.
Agence de Développement Economique : prévue  dans le cadre de la loi NOTRe, cette agence verra la Comcom contribuer  à hauteur de 1 Euro par habitant, soit un total estimé de 15 744 Euros.
Tourisme : l’année 2019 verra l’étude pour une fusion entre l’OTi et l’OT de Bussang, l’installation d’un bureau d’information au musée des Hautes Mynes , le versement d’une contribution de 10 153 Euros au SIVU Tourisme et le versement d’une subvention d’équilibre à l’OTi qui devrait être voisine de celle de 2018, soit 138 650 Euros.
Taxe de séjour : le produit de la taxe de séjour s’est élevé à 126 127.85 Euros en 2018 (contre 41 831.36 Euros en 2017). Rappelons que 10% de ces sommes partent vers le Département.
Fiscalité : Après l’augmentation sur les deux dernières années, les taux seront stables pour l’année à venir.
Budget Déchets Ce budget sera marqué par la mise en œuvre du nouvel objectif national de taux de recyclage qui doit atteindre 75%. Un objectif particulièrement ambitieux qui nécessitera une grosse mobilisation. La redevance 2018 a permis de rentrer 1 467 298.81 Euros dans les caisses qui ont été dégradés avec des impayés à hauteur de 273 214.49 Euros.
Piscine Les travaux ont été validés. Au moment du vote, sept représentants de Ramonchamp, Rupt et Ferdrupt  se sont abstenus.
Retourner au contenu