2019_03_11 AG Protect Rhea - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Protect’Rhéa : petit mais « maousse » costaud !
Une dizaine de membres : c’est l’effectif de l’association Protect’Rhéa. Un nombre réduit d’adhérents (les portes sont grandes ouvertes à celles et ceux qui souhaiteraient rejoindre l’association) mais qui ne nuit en rien à l’efficacité des actions menées en direction des animaux, puisque tel est l’objectif premier du groupe constitué fin 2016.
La dernière assemblée générale a permis de confirmer la grosse énergie dépensée par Lolita Aletti et son équipe. De grosses opérations d’autofinancement comme la participation à la Foire aux Beignets, l’organisation d’un vide-grenier et d’un loto ont permis de remplir les caisses et permettre de limiter le déficit de quelques 4 000 Euros enregistré en 2018, sur un total de dépenses de quelques 28 400 Euros. « Nous avons eu pour plus de 16 000 Euros de frais de vétérinaire, contre environ 10 000 Euros l’année précédente » justifiait Océane Stachura la trésorière « Une facture importante liée à la stérilisation de chats suite à des opérations de quartiers menés à Fresse qui nous a permis de traiter 16 chats et à Bussang pour 3 chats, sans aucune participation financière des communes concernées ». La responsable des cordons de la bourse poursuivait : « Nous avons également eu à prendre les mesures nécessaires lors d’une épidémie de typhus en août qui nous a permis de limiter les dégâts puisque nous n’avons perdu que 2 chats avec, en plus, une opération pour chatte victime d’un accident de la route qui nous a coûté 600 Euros. Enfin, la convention avec Rupt n’a pas été renouvelée, la commune disposant maintenant d’une association locale qui vient de se créer ».
Côté adoptions, ce sont entre 60 et 70 chats qui ont été placés, à des tarifs qui devraient enregistrer une augmentation, ceux pratiqués jusqu’ici (120 Euros pour les mâles et 150 Euros pour les femelles) ne couvrant pas la totalité des frais engagés. Au final « Une année assez difficile, mais nous n’avons jamais été dans le rouge » constatait Océane qui, pour être complète, félicitait Marie-Lou pour son efficacité dans son rôle de responsable des dons.
Des donateurs que la présidente tenait à remercier, de même que la commune et toute l’équipe, mais aussi et surtout Anim’Thillot pour les précieux coups de main donnés à l’association qui, si elle a enregistré 5 démissions l’année passée pour des raisons personnelles, s’est enrichies de 2 arrivées : Tiffany Martin et Yohan Gaudaire, ce dernier acceptant de prendre en charge le poste de trésorier adjoint.
Concernant les projets, figurent au menu la tenue d’un stand à la Foire aux Beignets du 2 juin prochain, un vide-grenier le 7 juillet, un loto le 9 novembre et puis cette association avec l’UMT chère à Marie Balland pour le concert de printemps du 20 avril qui sera décliné sur le thème des animaux. Pour plus tard, Lolita esquissait un projet d’intervention dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la protection animale.
Alors que la réunion était bouclée et que des discussions informelles s’engageaient,  un nouveau projet voyait le jour en relation avec l’AVEC du président Jean-Paul Canonaco, permettant l’organisation d’un canicross, une course réunissant maître et chien, qui pourrait voir le jour lors du Trail des Hautes Mynes 2020.
Retourner au contenu