2019_03_22 SI Epuration - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
INTERCOMMUNALITE

SI Epuration : travaux, encore un peu de patience…
Réuni en mairie du Thillot, le Syndicat Intercommunal d’Epuration avait en premier lieu à valider les comptes administratif et de gestion de l’année 2018. Un exercice qui dégage un excédent global à la clôture de 859 356.58 Euros, dont 511 514.02 Euros en fonctionnement. Après avoir validé ces comptes et affecté le résultat, les élus s’attaquaient au budget primitif 2019. En investissement,  le budget est équilibré à hauteur de 3 570 397.23 Euros et à 676 229.63 Euros en fonctionnement. Ce budget était adopté à l’unanimité, moins deux abstentions, François Royer disposant de plus du pouvoir d’Alain Vinel expliquant sa position par un résultat prévisionnel excédentaire de 411 848.83 Euros à son sens trop important, qui aurait pu donner lieu à une baisse du montant de la redevance, inscrit à hauteur de 510 355.19 Euros.
Boues : le déversement des boues sera désormais facturé 18 Euros/m3, contre 17.50 Euros préalablement.
GAS : le SI étant adhérent au Groupement d’Action Sociale de la commune du Thillot, les élus ont voté une subvention au GAS de 180 Euros par agent, soit 360 Euros.
Statuts : Michel Mourot a proposé – proposition acceptée – que les statuts du syndicat soient revus par un groupe de travail au sein duquel chaque commune sera représentée et qui devra rendre ses travaux pour un vote prévu à l’automne. Il y sera notamment question du « Qui fait quoi ? », permettant la répartition des compétences entre SI et communes.
Travaux : les travaux se poursuivent concernant le réseau de transfert de St Maurice vers la station du Thillot. Michel Mourot a fait point, précisant qu’il restait environ un mois de travail à la Champagne, la mise en place de quelques boites à vannes et le passage en aérien des conduites au Pont Jean.
Station de Bussang : un premier rapport concernant l’audit de la station a été rendu il y a environ quinze jours. Un autre est arrivé très récemment. Une synthèse sera présentée lors de la prochaine réunion, mais Michel Mourot évoquait d’ores et déjà l’état avancé de corrosion des bétons et de certaines armatures en acier.
Retourner au contenu