2019_04_03 Gilets Jaunes Epinal - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Gilets Jaunes : Epinal III, terrain de jeu du chat et de la souris
Ce dernier samedi, les Gilets Jaunes Thillotins étaient à Epinal pour une nouvelle marée jaune régionale. Un rassemblement qui a réussi à réunir quelques 2000 protestataires (beaucoup moins comme d’habitude selon les sources « officielles »). Un tour de force, car les forces de l’ordre bloquaient les accès aux principales entrées de la capitale vosgienne et de nombreux manifestants n’ont pu rejoindre les autres Gilets Jaunes… permettant aux autorités d’atteindre leur objectif de réduction artificielle de la mobilisation des contestataires.
Du côté de la délégation locale,  on a pu compter sur l’excellente connaissance du terrain de Karine : « J’ai habité durant 13 ans à Epinal. Je ne pensai jamais que j’y reviendrais dans ces conditions » confie-elle. Le groupe a ainsi pu se faufiler par les petites rues et rejoindre les autres manifestants pour un jeu du chat et de la souris qui aura duré une bonne partie de l’après-midi, les CRS en grand nombre tentant d’empêcher les Gilets Jaunes de rejoindre le centre-ville, le plus souvent à coups de grenades lacrymogènes. Peine perdue, les manifestants parvenaient à rejoindre la place des Vosges où Jocelyn s’offrait une prise de bec assez virulente avec Michel Heinrich le maire d’Epinal. « Je lui ai fait remarquer que chaque fois que les CRS sont là, c’est le b… , alors que c’est calme quand ils ne sont pas là. Il était très énervé ! » raconte-t-il en se marrant.
Dans les grandes manœuvres du jour, Manu témoigne de cet épisode qui a beaucoup amusé le groupe et bien d’autres Gilets Jaunes « A un moment, on vu passer une trentaine de CRS qui courraient, tout en crachant, toussant, s’essuyant les yeux et se mouchant. Ils venaient de se prendre les gaz qu’ils venaient d’envoyer eux-mêmes, mais contre le vent ! » avant de perdre son sourire pour raconter « On a également vu une gamine qui devait avoir 3 ans qui pleurait après s’être fait gazée… ».
La fin de la manifestation était à la hauteur des instructions données en haut lieu de réprimer par de nombreux moyens le mouvement : interpellations en grand nombre « J’ai vu un type qui se baladait avec du matériel se faire bousculer par un CRS et son micro est tombé par terre. Il a rouspété. Il a été embarqué ! » témoigne Manu qui ajoute « Tout l’après-midi nous avons été survolés par des drones et un hélicoptère » avant d’ajouter « C’est la première fois que je vois ça ! Et pourtant j’ai quelques manifs au compteur ! On a été fouillés à la sortie de la manifestation ! ».
Le mot de fin revenait à Karine : « Je ne comprends pas : les grands média nous parlent chaque semaine d’un mouvement qui s’essouffle en donnant des chiffres bidons et dans le même temps, la répression s’accroit, des nouvelles mesures sont prises dans l’urgence pour tenter de désamorcer les actions des Gilets Jaunes » et d’appuyer son discours sur un exemple concret « On a vu un Gilet Jaune qui avait préparé un panneau  avec les têtes de Macron et Sarkozy. Il s’est ramassé une amende de 135 Euros, qu’il a bien sûr refusé de signer, ce PV étant totalement illégal puisque le décret d’application n’a pas été promulgué ! ».
Photos KKTov :)
Retourner au contenu