2019_04_05 CM Le Thillot 2 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Conseil municipal : chasse et subventions
Une nouvelle mouture du bail de chasse a été adoptée par le conseil municipal. On notera dans cette nouvelle réglementation que le site de Chaillon, où chacun sait que se trouve le parcours de santé, ne sera désormais plus ouvert à la chasse que les premiers dimanches de chaque mois.  C’est un progrès… Mais peut cependant mieux faire ! En effet, la dangerosité de la chasse n’est plus à prouver. Sur la dernière saison, ce sont 113 accidents qui ont été recensés sur le territoire national dont 13 mortels. Des statistiques qui sont certes en baisse par rapport aux années précédentes, mais qui sont complétées par d’autres incidents en nette augmentation et qui concernent les balles qui finissent dans des maisons ou des voitures. Comment cette pratique qui comporte de tels risques peut-elle continuer à cohabiter avec des promeneurs sur un lieu clairement identifié comme zone de loisirs ? Les chasseurs, déjà peu nombreux au plan national – ils représentent à peine 1.5% de la population – sont encore moins nombreux dans la commune où les 30 fusils maximum autorisés, rapportés à la population de la commune, ne représentent que 0.85%, mais qui profitent d’un terrain de jeu de plus de 650 hectares. Quelques hectares en moins pour préserver la sécurité de Chaillon auraient-ils eu un impact d’importance ?
Ajoutons à cela que les informations dispensées au conseil municipal font état d’un nombre de chasseurs inférieur aux 30 autorisés. Du coup, les chasseurs locaux sont autorisés à inviter des collègues de l’extérieur, de façon limitée. Au final, la zone de Chaillon sera donc, une fois par mois, offerte à un nombre réduit de chasseurs dont certains ne sont pas de la commune !
Pour finir, relevons encore cette campagne des chasseurs vosgiens qui, comme dans bien dans bien d’autres départements, incite à rejoindre les rangs de ceux qui « Osent la nature autrement » en profitant de ce cadeau difficilement compréhensible (une tentative de récupération de voix pour les prochaines échéances électorales ?) du chef de l’Etat qui permet aux chasseurs d’obtenir le permis gratuitement, alors que les finances du pays vont mal… « Osez la nature autrement » arbore cette campagne… Personnellement, la nature, c’est avec un appareil photo que je l’ose, avec l’immense satisfaction de témoigner d’une vie superbe à laquelle il ne me viendrait surtout pas l’idée d’attenter. Mais il s’agit là d’un autre débat, quasiment éternel à propos de la chasse…
Les subventions aux associations
51 160 Euros de subventions ordinaires, auxquels s’ajoutent 12 600 Euros de subventions exceptionnelles, soit un total de 63 760 Euros : le montant total des subventions 2019 est en augmentation de 2.75% par rapport à celui de l’année passée.  Parmi les « grosses écuries », se trouvent le CST (8000 Euros), le Basket (1500 Euros), l’AVEC (2000 Euros), le GCL (5000 Euros), l’EMT (11000 Euros), Anim’Thillot (3500 Euros), Mynes et Rails (1500 Euros) et le GAS (11 800 Euros).
A noter que la subvention de l’EMT intègre 6000 Euros au titre des animations « Jeudis en Fête » et que celle de l’AVEC est constituée de 1500 Euros pour le Trail des Hautes Mynes. Signalons encore les 200 Euros attribués à la classe 2021 qui va organiser le feu de St Jean et participera à la Nuit de la Myne, les 300 Euros accordés à Protect’Rhea, les 200 Euros promis à ASMPR et les 100 Euros pour  le HC Rallye.
Retourner au contenu