2019_05_06 Sapeurs-pompiers manoeuvre feu de forêt - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Mai
LE THILLOT

Alerte aux feux de forêt
Si le feu de forêt qui a rasé 12ha le 02 avril dernier du côté de la chapelle des Vés était un accident suite à un écobuage non maitrisé (voir : https://www.le-thillot.com/2019_04_02-feu-de-foret-au-thillot.html), un risque potentiellement accru est attendu dans les prochaines années, conséquence hélas prévisible du changement climatique. Une évolution à laquelle les politiques répondent par une toute aussi coupable que navrante passivité…
Du côté des pompiers, on se prépare donc à vivre des situations qui deviendront courantes dans « pas si longtemps », puisque la zone où se situent ces sinistres en France remonte vers le Nord à la vitesse de 20 kilomètres par an ! Et si actuellement, le centre de secours compte 7 sapeurs formés, l’avenir devrait voir d’autres personnels formés à ces interventions très spécifiques.
En attendant, ce dernier dimanche, une trentaine de sapeurs-pompiers étaient donc mobilisés sur un exercice de feu de forêt du côté de Chaillon. Le temps d’un rappel des fondamentaux à la caserne et un GIF (Groupement d’Intervention de Feu de Forêt, formé d’une VLTT Voiture de Liaison Tous Terrain et de quatre CCF Camion-Citerne Feu de Forêt, dont deux en provenance de Remiremont et du Syndicat) se constituait pour recevoir des instructions sur le parking du LIDL. Sur le chemin du Draimont, le convoi s’arrêtait dans un premier temps pour établir trois lances prêtes à lutter contre des flammes.
Arrivés sur le parking du parcours sportif, les véhicules avaient d’abord à tâter du terrain en allant effectuer une manœuvre de demi-tour dans la clairière du col de Foigneux, avant de revenir sur le parking et établir des lances opérationnelles. Le tout sous les commandements de Gilles Grosjean qui corsait l’exercice « Attention, le feu reprend sur le côté : établissez une division en deux lances de 250 ! » et, bien évidemment, l’œil attentif du chef de corps.
Avant de passer au casse-croûte « Qui fait pleinement partie de la manœuvre » confiait l’Adj.C Philippe Antoine « Dans la lutte contre les feux de forêt, les opérations peuvent durer longtemps : il est important que les pompiers puissent reprendre des forces », le chef de centre a animé un breafing permettant de mettre au point quelques imperfections. « Ne soyez pas dans l’urgence » confiait-il « Il faut tenir dans la durée », tout en insistant particulièrement sur la sécurité.
Une sécurité qui a largement été optimisée sur les engins destinés à ces opérations : « Sur la contenance de 4000 litres des citernes, 300 litres sont réservés à l’arrosage de la cabine du camion si, cernés par les flammes, des pompiers se retrouvent dans l’obligation de s’y réfugier. Cette réserve sert également à arroser les pneus afin que le véhicule ne soit pas immobilisé dans l’incendie ».
A noter sur vos agendas : le 7 juillet prochain, la caserne ouvrira en grand ses portes avec démonstrations et animations proposées par l’Amicale, afin de célébrer en grandes pompes le 150ème anniversaire de la création du centre de secours local.
Retourner au contenu | Retourner au menu