2019_05_17 Le Thillot conseil municipal 2 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Conseil Municipal : le jury d’assises tiré au sort
Ainsi que le veut la loi, neuf personnes ont été tirées au sort en fin de réunion qui, potentiellement, peuvent être désignées pour siéger à la Cour d’Assises. Il s’agit de Christian Heinrich 42 rue de la Mouline, Sylvie Romagnani, 8 rue Charles de Gaulle, Maryse Cunat 21 chemin des Bourguignons, Rémi Poix 9 chemin de la Corbière, Brandon Hans 19 rue de la Mouline, Jim Gérard 9 rue de la Paix, Rose-Marie Joannes 6 Pré Martin, Edwige Pernet 24 chemin des Bourguignons et Sylvie Briot 4 rue des Roses.
Avant de débuter la séance, Michel Mourot rappelait le décès d’une personne de la famille d’Edith Jeudy, employée à la crèche et lui renouvelait ses condoléances.
3957.89 Euros : c’est le montant de la cotisation de la commune au Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, soit 1.126 Euros multiplié par 3515 habitants, chiffre en vigueur au 1er janvier 2019.
Le Dr Tiphaine Huant intervenant à la crèche à la suite du Dr Schlienger, le conseil donne son feu vert à une convention qui permettra de lui verser un forfait mensuel de 100 Euros pour les deux heures que le médecin passera par mois dans la structure. « Attention, il ne s’agit pas de remplacer le médecin de famille, mais de faire du préventif » avertissait Michel Mourot.
De façon à permettre une gestion plus aisée, des chèques de cautions seront réclamés à l’inscription aux centres aérés pour un montant de 50 Euros pour les familles n’excédant pas un quotient familial de 800 Euros et 55 Euros pour les autres.
Les services de la préfecture ayant demandé l’abrogation de la délibération concernant l’aide consentie au commerce local, les édiles ont suivi la demande d’autant plus facilement que le commerce de Mme Colin qui était directement concerné a dû fermer, suite aux problèmes de santé de la commerçante. Il n’empêche que le maire s’interrogeait sur cette compétence économique qui, d’après la loi revient à la Comcom et que cette dernière a délégué au Département pour les surfaces très importantes, ce qui est loin d’être le cas… De plus, Michel Mourot refusait clairement l’amalgame vie économique et vie commerciale. Des courriers vont partir à la « Pref » et à la Comcom pour éclaircir les choses.
Vente de terrain : suite à la demande de Mr Perrin domicilié impasse des Bourguignons, le conseil a validé la vente de deux parcelles voisines de la propriété de l’acquéreur d’une superficie totale de 1077m2 en vue d’y construire 2 résidences qui seront mises en location touristique. Le prix de vente a été fixé à 27 Euros/m2.
La séance se terminait par le traditionnel point concernant les travaux. Concernant la RN66 au centre-ville, les travaux devraient durer un bon mois encore. A l’initiative de Danielle Mathieu qui interrogeait Michel Mourot à propos des blocages de commerces et de la sortie de la rue Parisot. « Cette rue sera au final interdite de sortie prochainement puisque passant en sens unique. Il faudra s’habituer » lui répondait le premier magistrat qui ajoutait « Les désagréments dureront encore 4 ou 5 jours. C’est pas facile de gérer ce chantier avec 10 000 véhicules/jour, les piétons et les commerces ».
Il était encore question de l’extension du musée des Hautes Mynes, dont les travaux avancent bien.
Retourner au contenu