2019_05_22 CM Le Ménil - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE MENIL

Conseil municipal : une « verrue » en moins ?
La maison François (connue aussi sous le nom de « maison Sulpice ») est à vendre au tarif de 73 472 Euros. Ce bâtiment, que l’un des conseillers municipaux n’hésitait à qualifier de « verrue », va faire l’objet d’une négociation de la mairie. Jean-François Viry argumentait : « Pour cet immeuble, je vous propose de faire une proposition à hauteur de 30 000 à 35 000 Euros maximum auxquels, en cas d’acquisition, il faudra ajouter environ 20 000 Euros pour la destruction. Car ce qui nous intéresse dans cet achat, ce sont les 2300 m2 de terrain, idéalement placés au centre-village que nous pourrons proposer à la vente à un tarif qui devra donc tenir compte de tous les frais, aux environs de 23 Euros/m2 ».
Sur le même sujet de l’immobilier, le conseil a validé la vente d’une parcelle dans la continuité du lotissement de la Tête du Seu à un jeune couple : Florian Vigneau et Eugénie Antoine, pour une surface d’environ 1000 m2 au tarif de 15 Euros/m2. Sur ce point, la mairie sera particulièrement vigilante afin que l’administration préfectorale ne vienne pas mettre un véto à la construction d’une maison après l’achat du terrain car, aussi paradoxal que cela puisse être, le risque existe !
Toujours au même chapitre, Jean-François Viry évoquait le projet de Jean-Charles Fréchin d’acquérir  une parcelle jouxtant son garage, qui fera l’objet d’une prochaine délibération, lorsque le dossier sera bouclé.
Questionné à propos de la maison du 1 rue de la Mouline, le maire informait que le dossier est en cours chez le notaire.

Réception de Clément
En fin de séance, les édiles avaient à examiner les détails de la réception de Clément Noël ce prochain samedi. « Nous n’avons pas vraiment eu le choix de la date » confiait le premier magistrat « L’agenda de Clément est particulièrement chargé ! ». La gestion de cette réception est assurée par le Comité Régional de Ski qui a contacté de nombreux sportifs,  la mairie de Ventron ainsi que les responsables de l’US Ventron.  D’anciens camarades de classe de Clément devraient également être au rendez-vous, de même que des enseignants ayant eu Clément en classe. « Nous devrions être aux environs de 120 à 130 personnes » détaillait le maire qui précisait encore que la cérémonie se passera à l’étage de la Familiale, la grande salle étant réservée de longue date par un mariage.
    
L’AMF "rue dans les brancards" !
A l’invite de l’AMF (Association des Maires de France), le conseil municipal a donné son feu vert à une motion qui, le moins que l’on puisse dire, permet de « ruer dans les brancards ».  Une démarche qui se rapproche énormément de celle menée depuis plusieurs années par l'Ademat-H. Il est question de « Colère », de « Fracture territoriale et sociale dans l’accès aux services publics dont la santé est un des piliers »,  de « Fermetures de lits mettant un frein à une prise en charge optimale des urgences », d’un « Plan « Ma Santé 2021 » sans aucune consultation », de « directives nationales technocratiques et éloignées des réalités locales ».
L’AMF demande donc que la réforme du système de santé prenne en considération 7 enjeux : la lutte contre les déserts médicaux, la garantie d’un accès à des soins de qualité pour tous dans des conditions financières efficaces de solidarité, la fin des directives technocratiques, une association avec tous les acteurs (élus, usagers, médecins, hôpitaux, maisons de retraite), l’implantation équitable des services de santé, le renforcement d’un service public hospitalier et médico-social au service de tous les patients disposant des moyens indispensables, la fin de toute décision arbitraire visant à fermer des services publics hospitaliers pour des motifs économiques, des mesures fortes pour revaloriser et renforcer l’attractivité des métiers de santé.
Jean-François Viry a donc été autorisé à intervenir auprès du Président de la République, du Premier Ministre, de la Ministre des Solidarités et de la Santé et de l’ensemble des autorités de l’Etat pour faire valoir ces demandes et pour les inscrire dans le cadre des échanges locaux du débat national.
Télécharger ici la totalité du vœu de l’AMF.
Retourner au contenu