2019_06_21 Escalade au Rocher de Beaudevé - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Juin
LE THILLOT

Les jeunes grimpeurs face à la paroi naturelle
Cerise sur le gâteau, Patrick Desgranges avait convié les jeunes du club d’escalade à une sortie face à la paroi. Jusque-là rien de nouveau, sauf que cette fois, c’était en milieu naturel au rocher de Beaudevé sur les hauteurs du Ménil, non loin de la Chapelle de la Pitié. Un lieu magique et inattendu que beaucoup ont découvert pour l’occasion. Oublié donc le mur tout droit et ses prises multicolores facilement repérables… Là il s’agissait d’observer pour trouver l’endroit pour accrocher les doigts ou poser le pied afin de venir à bout des voies dont les plus hautes étaient au-dessus des sept mètres du mur de la salle omnisports.  Les jeunes grimpeurs étaient enthousiastes.
Avant d’affronter la paroi et après que chacun ait participé à l’effort collectif en portant une partie du matériel sur le sentier menant jusqu’au rocher, l’animateur a rappelé les consignes de sécurité et vérifier que tout soit parfait au niveau sécurité. Pendant ce temps, Manolo s’occupait à mettre en place les voies en  lançant des cordes bien fixées sur les hauteurs de la paroi.  
Le temps de faire des « queues de vache » d’un côté, des nœuds d’arrêt de l’autre, de vérifier le serrage des baudriers, de distribuer les mousquetons et les paniers et le coup d’envoi était donné. « Trois minutes ! » annonçait Patrick.
Certains étaient particulièrement rapides, d’autres beaucoup moins. Mais la descente réservait quelques angoisses aux plus téméraires et remettre pied à terre n’a pas forcément été chose aisée pour tous.
« Il arrive de temps à autre que certains, très à l’aise sur le mur en salle soient en difficulté en milieu naturel et vice-versa » commentait l’animateur, les yeux rivés sur les jeunes grimpeurs qu’il assurait.
Anaël avouait sa préférence pour la paroi naturelle : « Ça fait trois ans que je fais de l’escalade et je suis déjà venue ici avec le club. C’est plus haut et plus difficile, mais je préfère ».
Un superbe moment qui a donc permis à de nombreux jeunes grimpeurs de découvrir ce sport dans toute sa splendeur et pour d’autres de pratiquer une nouvelle fois leur activité favorite dans un cadre naturel magnifique.
Retourner au contenu | Retourner au menu