2019_06_27 GJ Chavelot - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Gilets Jaunes : durcissement, des deux côtés
Pour l’Acte 32 des Gilets Jaunes, une dizaine de membres du groupe thillotin avait rejoint le rassemblement de Chavelot. Le mot d’ordre du mouvement sur tout le territoire national était le durcissement, face à un gouvernement jugé « Sourd et aveugle » par les militants qui dénoncent, en plus de l’attitude « Méprisante et répressive du pouvoir », les augmentations de tarifs concernant certains produits et services qui auront nécessairement impact sévère sur la pouvoir d’achat des « petits », tandis que les « gros » continuent de se gaver avec la bénédiction et la complicité du gouvernement qui musèle les média afin d’étouffer les actions.
Les actions, souvent spéculaires, visant à bloquer des centres économiques, ont du coup été particulièrement peu médiatisés, alors que, malgré la répression et les intimidations, le mouvement enregistrait un regain de mobilisation.
A Chavelot, les Gilets Jaunes, surveillés de près par la gendarmerie, se  sont ainsi rassemblé sur le rond point, avant d’aller bloquer le « Carrefour » durant quatre heures, avant de céder aux injonctions des forces de l’ordre. « Ils ont été très corrects avec nous » raconte Manu « Certains voulaient refuser de libérer les lieux. J’ai insisté pour qu’on quitte l’endroit ».
Dans l’Hexagone, les cibles ont été diverses et les barrières de péage d’autoroutes ont été particulièrement visées par les Gilets Jaunes qui ont libéré les passages aux automobilistes sans qu’ils aient à sortir le portefeuille.
C’est sur ce terrain que la répression connait actuellement un nouvel épisode qui montre bien que le tout-répression reste la réponse de Macron à cette crise sociale profonde. « Ces derniers jours, des militants ont été arrêtés à leurs domiciles suite aux visionnement de photos ou vidéos postées sur internet » dénonce Karine en colère « Certains sont en garde à vue prolongée ».  
Retourner au contenu