2019_06_30 CM Thillot - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Conseil municipal : exploitation thermique, l’entreprise « recadrée »
« Ils sont venu remplir une citerne de fuel pour le chauffage des anciens appartements de l’école des Forts, alors que les logements sont vides et qu’il n’y a plus de chaudière ! » s’exclamait Michel Mourot pour illustrer – entre autres faits constatés – les déboires avec la société chargée d’exploitation des installations thermiques de la commune, Du coup, un ingénieur thermicien mandaté par la commune a mis le nez dans le dossier et a rédigé un cahier des charges très précis, axé sur la prévention et non plus le dépannage suite à des problèmes constatés, qui a servi de base à l’attribution du marché suite à l’arrivée à son terme du contrat précédent. Deux entreprises ont fait des offres, très proches en termes de montant des prestations. Finalement, l’ancienne entreprise a été retenue quand même « Son seul avantage étant d’avoir un technicien proche, puisqu’habitant au pied des Fenesses dans la vallée de la Moselotte » détaillait le maire. Le montant du contrat, passé sur 4 ans, s’élève à quelques 52 000 €, soit environ 4000 € de moins que  l’ancien contrat. Sur  le sujet, le premier magistrat évoquait également les travaux à venir pour passer certaines salles communales en chauffage au gaz, avec l’objectif clairement défini de faire des économies.
Merci aux GJ : suite à la sollicitation de Damien Houssaye, représentant FAFPT, qui a souhaité « Savoir si des mesures allaient être prises par la municipalité en faveur des agents, comme cela a pu être le cas dans le secteur privé suite au mouvement des gilets jaunes ». Le conseil a suivi la proposition de Michel Mourot, à savoir des chèques vacances à hauteur de 50€ pour les agents ayant 6 mois d’ancienneté, associé à un cofinancement permettant de multiplier par 1.5 l’achat de chèques vacances complémentaires avec un maximum de 100€/an.
CAUE : le conseil renouvelle l’adhésion au CAUE pour un montant de 298.78€. Michel Mourot évoquait le gros travail mené par cet organisme sur plusieurs dossiers importants.
Section VTT : le lycée André Malraux de Remiremont envisage de créer une section sportive VTT. La réglementation impose un financement extérieur pour l’encadrement sportif qui est estimé à 12 000€/an. La commune accepte de mettre 200 € dans le panier, avec un engagement sur 3 ans. « S’ils nous sortent quelques Julien Absalon, on est preneur » commentait le premier magistrat.
SMIC : la demande de retrait de la commune de Ste Barbe, rejetée par le comité du SMIC, a été approuvée par le conseil municipal qui, en prenant le contrepied de la décision des instances du SMIC souhaite attirer l’attention sur le fonctionnement de ce syndicat.
Anciens d’Afrique du Nord : l’ONACVG a sollicité les communes du département afin de produire un livre rendant hommage aux victimes Anciens d’Afrique du Nord. Le conseil donne son accord pour un don de 50€.
Comcom : les prochaines élections municipales seront le moment de renouveler la composition du conseil communautaire. Les édiles thillotins ont adopté une proposition à 29 membres, soit 3 de plus qu’actuellement : Rupt resterait à 6, le Thillot perdrait 1 membre pour passer à 6, Ramonchamp aurait un membre en plus pour passer à 4, Bussang et St Maurice enregistreraient un délégué en plus,  passant à 3 pour chacune, Fresse resterait à 3, le Ménil à 2 et enfin Ferdrupt enregistrerait un délégué supplémentaire pour passer à 2 représentants. Michel Mourot laissait transparaitre son étonnement : « Lors de la dernière réunion de bureau, j’ai été à l’origine de cette discussion sur la répartition des sièges. Nous étions unanimes sur la proposition que je présente ce soir. Or, certaines communes ont déjà pris des décisions qui ne sont pas cohérentes avec cette discussion que nous avons eue en bureau »
à suivre...
Retourner au contenu