2019_08_24 Rues en fête : une "der" en beauté et des travaux contestés - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Rues en Fête : une « der » en beauté et des travaux contestés…
Pour le dernier opus de cette saison 2019 des Rues en Fête proposée par la commune, la météo s’est une nouvelle fois montrée particulièrement favorable, tout comme les autres chapitres de ces animations de l’été thillotin. On pourra juste regretter une nouvelle fois ce mauvais caprice de la semaine passée qui a privé le public d’un spectacle qui s’annonçait grandiose à l’étang de Chaume…
Toujours est-il que pour cette « der », l’été a montré qu’il avait encore de beaux restes, pour le plus grand plaisir d’un public un peu moins nombreux que lors des précédentes éditions, mais qui est cependant resté particulièrement conséquent. Des visiteurs en nombre qui ne sont pas fait prier pour déambuler dans le centre-ville en toute décontraction, prenant un tout aussi savoureux que précieux plaisir à profiter du moment pour de nombreuses discussions avec des amis rencontrés ici et là au hasard de leur promenade noctambule. Les visiteurs ont encore pu apprécier les animations proposées lors cette ultime soirée, pour beaucoup musicales. Du très bon rock de la place de la République, de la ruelle St Jean et à la terrasse de Fat au disco distillé sur le parvis de la mairie en passant par le folk-song et country de la place du 8 Mai et le récital de Clem’Z « chez Léon », les ambiances sonores étaient donc variées et aptes à satisfaire toutes les oreilles.
Sur la place de Lattre, Jordan Perrin de « Drône Ambition » proposait son show virtuel permettant, sans bouger de sa chaise, de visiter en 3D de superbes paysages des Hautes Vosges, de survoler le plan incliné d’Artzwiller ou encore les rues d’Epinal.
Des travaux contestés…
Une expérience décoiffante, même si en la circonstance, aucun cheveu n’a bougé sur la tête des voyageurs virtuels des airs…
Non loin, à quelques stands de là, dont celui de « Riki le plectrier », le fabriquant de plectre, plus connu sous la dénomination de médiator, ce petit morceau de plastique utilisé par certains pour gratter les cordes de la guitare, quelques membres de la classe 2021 préposaient des crêpes maison pour venir à bout des petits creux et gonfler leur cagnotte qui leur permettra de mettre en œuvre quelques projets…
Un superbe final pour ces soirées dont le succès ne se dément pas, d’année en année et qui permet aux commerces locaux un bonus qu’ils apprécient et dont témoigne Vincent Remy : « La météo des éditions de cette année était très favorable et le public est venu nombreux » confie-t-il « Nous avons donc bien travaillé, d’autant que les touristes sont encore bien présents à cette période, ce qui n’est pas forcément le cas lors des années précédentes ». Mais le sourire du « boss » de la boulangerie de la Place s’efface pour évoquer les aménagements du carrefour du centre-ville : « Quatre mois de travaux qui ont fortement perturbé notre activité avec, au terme du chantier, des files de voitures énormes qui rebutent les gens à passer au centre-ville et qui ont donc un impact négatif pour les commerces tout autant que pour l’image de la commune ».
Retourner au contenu