2019_09_05 CM Le Thillot 2 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Conseil municipal : l'intense attractivité du PPE
Ce lundi était également jour de rentrée pour les élus communaux.
Le temps pour Michel Mourot de saluer la naissance de Nina, fille de Marie Peduzzi et l’ordre du jour était attaqué.  Une séance pour l’essentiel très administrative, sans prise de décisions importantes. Différents rapports ont été présentés, de même que quelques concessions de terrain et de captage de source ont été renouvelées ainsi qu’un temps partiel à la médiathèque et deux contrats d’accompagnement dans l’emploi aux services techniques.
Le quatorzième et dernier point de l’ordre du jour concernait l’actualisation du règlement intérieur et des tarifs du Pôle Petite Enfance.  Il est notamment question de l’obligation faite aux enfants nés à partir de 2018 de respecter la très controversées réglementation initiée par la Ministre de la Santé d’imposer onze vaccins, faisant de la France la championne de la vaccination, alors que l’on sait que certaines de ces injections peuvent générer de très graves problèmes de santé. Tout comme les parents, les responsables du PPE n’ont donc pas le choix...
Répondant à la sollicitation de Jean-Marie Chivot, le premier magistrat interrompait la séance quelques minutes, le temps pour Natacha Mougel de présenter quelques chiffres concernant l’activité du PPE.  Un chiffre de 12 inscrits actuellement « Très bien pour un mois de septembre » commentait la directrice du PPE, une quarantaine d’enfants de maternelle qui prennent leurs repas, en moyenne quatorze enfants qui sont en accueil périscolaire après 16h30 et un nombre qui oscille entre douze et seize en accueil après 16h30. Les élus soulignaient le rôle d’aspiration des inscriptions en maternelle joué par la structure, puisque l’école maternelle a enregistré 17 nouveaux élèves. Brigitte Jeanpierre profitait de l’occasion pour donner quelques chiffres supplémentaires : soixante-sept enfants inscrits à la cantine et cinquante-trois au périscolaire. Avant de clore ce chapitre, Danielle Mathieu s’enquérait des problèmes de stationnement à proximité du PPE et de l’école maternelle.  Michel Mourot lui répondait qu’une réflexion était en cours pour mettre en œuvre un sens unique et l’installation d’un ralentisseur.
Echos :

Aménagement foncier : dans le cadre de la révision de la règlement communale d’aménagement foncier, trois propriétaires de biens fonciers non bâtis titulaires et deux suppléants doivent être désignés par le conseil municipal, ainsi que deux propriétaires forestiers titulaires et deux suppléants. Les candidats doivent se faire connaître en mairie avant le 29 novembre 2019.

« N’utilisez plus de lingettes » : c’est l’appel lancé par Michel Mourot de l’examen des rapports sur l’eau et l’assainissement. Et pour cause : les lingettes sont à l’origine de nombreux problèmes sur les pompes. A propos de ces mêmes rapports, les élus ont constaté que l’eau distribuée est agressive et peut poser des problèmes de santé lorsqu’elle est acheminée par des conduites en plomb, désormais quasiment inexistantes sur la commune. « La situation s’améliorera prochainement avec la construction de la nouvelle station de traitement, dont les travaux vont débuter dans deux semaines et s’étendre jusque mars 2020 » précisait le maire.

Camping : avec 1423 nuitées en juillet dernier (contre 914 sur la même époque l’an dernier) et 1024 en août (contre 1400), le camping affiche une hausse d’activité de plus de 2%, a annoncé Marie-Claude Dubois.

Référendum : la privatisation très contestée d’ADP (Aéroport de Paris) est soumise à un référendum auquel il est possible d’accéder par internet. Voir notamment https://referendum-adp.fr/. Les personnes souhaitant participer à ce référendum mais n’ayant pas de connexion internet peuvent venir en mairie pour le faire. Il est important que chacun se mobilise pour s'opposer à ce nouveau projet du gouvernement qui veut une nouvelle fois brader un fleuron de l'économie au secteur privé.
Retourner au contenu