2019_09_28 Ramonchamp la fibre arrive - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RAMONCHAMP

Internet : la fibre arrive

Une réunion d’information s’est tenue ce jeudi à la salle des fêtes. Le moment de faire le point concernant ce chantier colossal et de voir en pratique, comment profiter du très haut débit.
Un chantier titanesque sur lequel revenait David Valence, vice-président la Région et maire de St Dié des Vosges : 1.489 milliards d’Euros, piloté par ces valeurs fortes mises en avant par l’exécutif de Strasbourg que sont la proximité, l’écoute, l’équité et l’efficacité. Non prévu dans le financement de la Région, cette somme de 100 Euros qui sera prise en charge à hauteur de 70% par le Département, la Comcom mettant la main au portefeuille pour un montant de 285 000 € permettant de couvrir les derniers 30 € restants pour que la fibre arrive dans les 9500 foyers du canton. Une fibre qui sera d'ailleurs double, afin de préparer l'avenir.
En pratique, la première démarche à faire est de tester l’éligibilité de chacun à une connexion fibre en visitant la page https://www.losange-fibre.fr/testez-votre-ligne. Si la réponse est positive, il faudra raccorder votre foyer. Cette opération sera à la charge du fournisseur d’accès internet (FAI) choisi qui interviendra dans un délai de 4 à 6 semaines. « Au moment de l’installation, il est important de dégager les accès et le lieu où vous souhaitez installer les boitiers » insistait le technicien Losange « Ne touchez à rien de votre installation téléphonique actuelle ! ».
Les hameaux, fermes et habitations isolées seront bien évidemment équipées aussi, même si les délais peuvent être légèrement plus longs, pouvant aller jusqu’à 8 semaines.
Reste à chacun souhaitant profiter de cette opportunité à choisir son abonnement chez un fournisseur. Lors de la réunion de jeudi, cinq étaient présents, dont deux locaux : Cédric Grosean de Pulsat le Thillot pour son offre Nordnet de Orange et Jean-Eric Buisson de Hot Vosges Télécom de Fresse sur Moselle pour ses propositions Coriolis. A noter que ces « FAI » peuvent se charger de la résiliation de l’ancien abonnement.
26 octobre 2019 : c’est la date annoncée par le responsable de la société Losange, chargée par la Région de déployer la fibre optique, pour l’accès au très haut débit. Une connexion à internet nettement plus performante que celle actuellement accessible, mais qui ne concernera dans un premier temps que les habitants de Ramonchamp et Fresse Moselle. A quelques exception près cependant, puisque sur Ramonchamp, ce sont 35 points situés du côté de la rue des Planesses (eh oui, Mr le Maire qui habite justement dans cette zone où la couverture devra attendre un peu !) qui ne seront raccordés que durant le premier semestre 2020. Idem pour une cinquantaine de points à Fresse sur Moselle, situés du côté du Pont Jean, du Hangy et des Lesses. C’est également durant ce premier semestre que les autres communes du canton devraient être raccordées : « C’est une échéance que j’avance cependant sans engagement, mais on fera le maximum » ajoutait l’animateur de cette réunion.
Une évolution majeure dans les foyers et les entreprises qui répond parfaitement au besoin exprimé par la population, que l’animateur démontrait en deux questions simples : « Qui a internet chez lui ? », le public répondant unanimement en levant la main, puis « Qui est satisfait de sa vitesse de connexion ? », les mêmes mains restant cette fois baissée…
Le temps d’un message vidéo enregistré du Président Jean Rottner, insistant sur la volonté de la Région de mettre les grandes villes et les villages sur le même pied d’égalité, implication dont se félicitait François Cunat, maire et représentant de la Comcom, et le responsable de Losange lançait quelques chiffres particulièrement significatifs : 950 000 prises à installer sur 7 départements à l’horizon février 2023, touchant 3 404 communes, déploiement de 57 000 kilomètres de fibre optique… Du lourd !
Gag !
Au cours des questions-réponses avec le public, Bernard Parmantier de Fresse sur Moselle racontait ce gag : « J’ai été contacté par une entreprise qui me demandait l’autorisation d’implanter un poteau métallique sur mon terrain, le poteau béton également installé sur mon terrain étant déjà très chargé et censé ne pas pouvoir supporter un câble supplémentaire. J’ai bien sûr accepté et le poteau métallique a été installé.  Plus tard, je me suis rendu compte que le câble fibre avait été installé sur le poteau en béton !!! ».
Retourner au contenu