2019_11_24 Concert Ste Cécile UMT - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Heureuse qui, comme Ste Cécile, a fait un beau voyage…

L’Union Musicale du Thillot a célébré ses 110 ans au travers d’un sublime voyage musical et théâtral dont un très nombreux public a pu profiter.
  
A l’instar d’Ulysse, Ste Cécile a fait un beau voyage et avait donc plein de beaux souvenirs à partager.
Elle ne s’est pas privée de le faire, via le talent des musiciens de l’UMT et de la troupe d’adolescents du théâtre de la Miroiterie de Remiremont, animée par Sophie, ancienne élève et toujours amie de Marie Balland, la directrice de l’harmonie thillotine.
Un « road trip » théâtral et musical qui passait par la Chine, l’Amérique des Indiens, la Cordillère des Andes, l’Irlande, la Turquie, l’Italie, l’Espagne, l’Afrique et même la Lune !
L’occasion pour les jeunes théâtreux de distiller quelques messages militants comme ce pamphlet anti-corrida ou encore cette évidence que constitue la confiscation des terres des Indiens d’Amériques par les colons blancs… Le tout agrémenté d’un humour omniprésent et souvent de cette poésie que ne manque pas de générer la découverte de lieux inconnus.
Sur la grande scène, les musiciens s’en sont donné à cœur joie, même si la pression était pour certains un peu plus forte, le concert étant triplement enregistré par la fille du président Didier Jacquot - Cécile de son prénom, évidemment ! – qui, caméra à la main, empruntée à son école de journalisme de Strasbourg, a mis le spectacle en boite pour un « clip » à venir.
D’autres caméras étaient à l’œuvre pour la fabrication d’un DVD à suivre également. Enfin, le podium était truffé de micros pour un enregistrement audio que Laurent Romary exploitera pour la création d’un CD.  
  
Mais la pression n’a pas empêché les musiciens de se sublimer, témoins ces solos à la flûte traversière parfaitement maitrisés de Lucie et Alexandre pour le célèbre « El Condor Pasa » et de Hugoline pour le « Monté Cervino » ou encore ce morceau de bravoure de Karine à la clarinette pour le « Turkish Delight ».
De son côté Laurent Romary a lâché son ordinateur d’où il supervisait l’enregistrement pour offrir au très nombreux public du jour la primeur de « Andréa », titre extrait de son prochain CD. Il accompagnait également « Fly me to the Moon » et cette dernière pièce du programme officiel « Baba Yetu » magnifiquement soutenu par les voix des élèves de l’Ecole de Musique.
Au terme de ce superbe voyage, les jeunes du théâtre introduisaient le dernier morceau en concluant « Notre monde est vraiment merveilleux », laissant la place au célébrissime « What a wonderfull world » de l’ami Louis Armstrong.
A noter encore la remise de médailles qui a permis à Marie-Claude Dubois d’agrafer le bronze sur les chemises de Claudine Fréchin et Jacques Arapakis, ainsi que l’argent à Francine Cunat, et cette tombola prise d’assaut au moment de la pause de mi-spectacle.
Prochains rendez-vous : le 22 décembre à 15h30 à la SMA de St Maurice, concert qui sera redonné au Ménil le 5 janvier 2020 en présence de la classe d’orchestre de l’EMT et, plus loin, le concert de printemps de l’UMT programmé le 11 avril 2020.
Retourner au contenu