2019_11_29 SI Epuration - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Epuration : le prix de la redevance fait débat
Réuni lundi en soirée à la mairie du Thillot, le syndicat intercommunal d’épuration avait, en point principal de l’ordre du jour, à fixer le tarif de la redevance qui sera appliqué à toutes les factures à partir du 1er janvier 2020. Après qu’Adrien Andréoli ait passé en revue une simulation de ce que devrait être le budget primitif 2020, il concluait « Pour équilibrer le budget, il faut que la redevance rapporte un montant de 529 657.94 €. Il faut maintenant diviser cette somme par l’estimation 2020 du volume d’eau rejetée ». Les chiffres des années précédentes mettent en évidence une baisse de ces rejets, estimés à 310 000 m3 pour l’an prochain. Le représentant de Fresse, appuyé par Michel Mourot, proposait un chiffre avancé comme « Un compromis » par le président du SI, portant ainsi le prix au mètre-cube à 1.68 €, contre 1.57€/m3 actuellement.  Alain Vinel et François Royer montaient au créneau. « C’est augmentation conséquente, alors qu’on crie misère partout ! » lançait le premier magistrat bussenet. « Aucun travail n’a été entrepris pour baisser les dépenses » argumentait François Royer. Le débat qui suivait était certes courtois, mais passionné, voire vif. En fin de compte, la proposition avancée par Michel Mourot ralliait les suffrages, sauf ceux des Bussenets qui votaient contre : valider un prix de 1.64 €/m3, prix médian, jusqu’en juin, le tarif à appliquer au second semestre devant ultérieurement être défini lors de l’examen du budget primitif en avril prochain, que le nouveau comité syndical aura à examiner et voter, après les élections municipales de mars.
Les édiles avaient également à entériner deux décisions modificatives du budget concernant les travaux du réseau de transfert de St Maurice vers la station d’épuration du Thillot et les études liées à la construction de la nouvelle STEP du Thillot.
Le conseil syndical s'est prononcé unanimement en faveur de la modification des astreintes qui seront assurées quotidiennement. Surcoût annuel : 156 €.
Il a également été question des travaux à venir sur le réseau entre le Ménil et le Thillot. A un endroit, les caméras d’exploration n’ont pas pu passer, bloquées par des racines dans les conduites » expliquait Michel Mourot « Il y a urgence à faire les travaux nécessaires pour faire sauter ce bouchon ». Les délégués syndicaux ont validé.
Avant de lever la séance, le président revenait sur les travaux à venir entre le Ménil et le Thillot. Le dossier de demande de subvention a été rejeté par l’Agence de l’Eau. Combattif, Michel Mourot a renvoyé un courrier argumenté afin de tenter d’infléchir cette décision. Sur ce même dossier, une demande de subvention a été envoyée au Département.
Enfin, une demande est partie à la préfecture à propos du dossier de la station de Bussang, dont l’état de vétusté, corroboré par les examens d’un bureau d’études spécialisé, est contesté par l’Agence de l’Eau.  
Retourner au contenu