2019_12_22 Comcom Le Ménil - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
COMCOM

La superette de St Maurice au centre de débats passionnés

Soumis à une attaque en règle de la part d’Alain Vinel au sujet du projet de superette à St Maurice, Thierry Rigollet a encaissé sans broncher...
Le premier point de l’ordre du jour du conseil communautaire de ce vendredi portait sur une convention de partenariat avec les chambres consulaires pour le soutien économique. Un texte qui aborde le soutien au développement économique et au commerce. Le maire de Bussang saisissait la balle au bond pour « se lâcher ». Prenant soin de ne jamais nommer le maire de St Maurice, qu’il remplaçait par « on » et le nom de St Maurice par « commune voisine », le premier magistrat bussenet ne mâchait pas ses mots : « Une étude de marché a été faite sur Bussang et la commune voisine et nous n’avons à aucun moment été mis au courant ! » déplorait-il avant de s’adresser au Président de la Comcom « Avons-nous une politique locale du commerce ? ». Le temps pour Dominique Peduzzi de répondre par la négative et de préciser que la comcom n’était pas au courant non plus de cette étude de marché, et le maire de Bussang poursuivait, offensif « C’est bien ce que je reproche. Aujourd’hui, un projet de création de grande surface est en cours et nous ne sommes même pas au courant, alors que ce projet met clairement en danger le petit commerce dans toute la Haute Moselle ! ». Brigitte Jeanpierre approuvait en déplorant « On est placé devant le fait accompli !». Pascale Spinnhirny, seconde représentante bussenette enchaînait : « Je peux comprendre les craintes des commerçants. C’est dramatique ! ». Alain Vinel renchérissait : « C’est une situation ubuesque ! », demandant avec fermeté que le compte-rendu de la réunion témoigne de cette absence de regard de la comcom sur ce type de projet et allant jusqu’à obliger Dominique Peduzzi à fortement hausser le ton : « Pour l’instant, la seule décision que nous ayons prise sur le sujet avait pour objectif de laisser un maximum les mains libres aux communes en mettant des limites très hautes avant que le dossier passe au niveau de la comcom. J’ai reçu des appels téléphoniques et des personnes à propos de ce dossier. Il va effectivement falloir nous emparer de cette réflexion, et vite ! ». Une réunion sera demandée dès le début de l’année prochaine avec les représentants des chambres consulaires pour avancer sur le sujet.
Convention PCE : Combattif, François Cunat l’était aussi, à une échelle moindre cependant. C’était à lui de présenter la convention POCE (Pacte Offensive Croissance Emploi) avec la Région, axée sur le développement économique et l’innovation. Le maire de Ramonchamp se montrait dubitatif : « Ce n’est bien évidemment pas une mauvaise idée, mais il faut du concret ! Au niveau de l’Agence de Développement Economique, il n’y a pour l’instant pas grand-chose. Il nous faut autre chose que du papier ! ». Et François Cunat de questionner s’il n’existe pas trop d’organismes… « D’autant que le massif des Hautes Vosges détient le triste record du taux de chômage le plus élevé avec 13% » abondait Alain Vinel.
Vente de matériel : le conseil a suivi le bureau de la Comcom a validant la vente de la balayeuse vieillissante. Pour assurer la suite, il est question de se tourner vers la location de ce type d’engin très spécialisé.
Créances éteintes : les délégués ont validé des créances éteintes pour un montant de 1 103.91€ sur le budget déchets.
Décisions modificatives : Jean-François Viry a présenté une série de décisions modificatives concernant plusieurs budgets. « De façon a préparer les comptes administratifs » confiait-il.
Restos du Cœur : une subvention de 2 122.38€ a été validée pour la prise en charge des frais liés au local de l’association.
Aides économiques : quatre dossiers ont été validés, qui recevront une aide de 2000e de la part de la Comcom. Il s’agit de Justine Locati pour l’ouverture d’un institut de beauté à St Maurice, Justine Lamboley et sa cousine pour la reprise du bar, restaurant à Fresse, Laure Romary pour la pharmacie de la Poste au Thillot et Karine Ferry pour le magasin de Ferdrupt.
Avant de clore la séance et passet au verre de l’amitié offert par la commune du Ménil où se tenait ce dernier conseil communautaire de l’année, Jean-Marc Tisserant annonçait « Le passage du Père Noël » qui a livré deux basculeurs pour la déchetterie de Rupt/Mle. Il informait également ses collègues de la nomination d’un expert à propos des fissures constatées à la même déchetterie.
Retourner au contenu