2020_04_16 Bussang EHPAD - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
BUSSANG

EHPAD : la « grosse artillerie » pour garder le moral

Si l’EHPAD bussenet n’a, à ce jour, à déplorer aucun décès, l’ensemble des services est mobilisé pour entretenir le moral des résidents qui est quelques fois en berne.
Cela fait maintenant six semaines que le confinement est à l’ordre du jour à l’EHPAD de Bussang.
Autant dire une éternité pour les résidents qui sont de fait coupés de toute visite de leurs proches. « Leur moral est quelques fois bien bas » confie Marie Élise Pesanti Ferrero, l’animatrice qui, depuis le confinement est passée avec volontarisme par des fonctions très polyvalentes, là où il y en besoin « Nous avons quelques fois à faire avec des résidents déprimés qui nous disent : « Je suis âgé(e), je ne veux pas mourir sans avoir revu ma famille ».Face à ces coups de mou, nous mettons en place aussi souvent que possible des animations avec l’objectif de leur remonter le moral ».
C’est ainsi que le 1er avril a été l’occasion d’une franche rigolade avec des poissons collés à gogo dans le dos des membres du personnel de tous les services qui se prête avec enthousiasme à ces moments de rire partagés.
Pâques a également été à la hauteur avec cette même équipe déguisée qui a accompagné l’animatrice dans les chambres pour la distribution de gâteries chocolatées offertes par la direction du C2HVM sous la responsabilité de la chef de cuisine des deux sites, empruntant au passage les couloirs superbement décorés aux couleurs de la fête. Les 155 résidents ont également eu droit à un menu de cérémonie, préparé « aux p’tits oignons » en cuisine. « Nous avions également prévu une tombola qui a permis de remettre quelques lots » commente Marie Élise.  
C’est ainsi que Lydia a gagné l’énorme poule… en chocolat bien sûr, Roseline la boite de pâtes de fruits, Suzette les rochers chocolat, Véronique la trousse de toilette et Yvon une belle boite de chocolats.
Le 9 avril était encore un jour spécial, puisque l’établissement a dignement célébré le centenaire de Bernard Huentz. Superbe gâteau, Crément d’Alsace, cadeaux, chanson reprise en chœur par tout le personnel et ce moment très émouvant où Marie Élise a sorti son téléphone pour une visioconférence  avec son petit-fils.
Un moment fort que l’animatrice réitère régulièrement, permettant ainsi à certains pensionnaires de garder un contact, certes un peu frustrant, mais tellement précieux avec leurs proches.
Des tranches de vie qui sont bien évidemment complétés par d’autres, également très importants. « Dès qu’il y a du soleil, nous sortons les résidents par petits groupes de cinq » confie l’animatrice « Ils restent un quart d’heure dehors, le temps de faire le plein de ces rayons qui sont bons pour la santé et le moral ».
Et même si tout cela se fait dans le strict respect des consignes imposées pour venir à bout de cette terrible pandémie, notamment avec les visages masqués pour tous – et mains gantées pour le personnel – ces moments sont fort appréciés et permettent à l’ensemble des résidents de « tenir le choc » et conserver le sourire.
Retourner au contenu