2020_06_18 Le Thillot Varietes - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Les Variétés reprennent (partiellement) du service
Bar, cinéma, dancing : la triple activité des Variétés a, comme beaucoup d’autres, subit un brutal coup d’arrêt suite aux mesures prises au niveau national pour lutter contre la propagation du codid-19. « J’avais la panoplie complète ! » s’exclame Thierry Roueff avec philosophie et qui tient, contre vents et marées, à rester positif « J’ai la chance de n’être pas installé depuis hier. Je suis donc quelque part un privilégié par rapport à d’autres commerces. De plus, j’ai pu bénéficier d’aides appréciables ».
Totalement fermé depuis le 14 mars, l’établissement de la rue Jules Ferry a pu profiter des compétences de bricoleur du « boss » qui a bien profité de la période de météo radieuse durant le confinement pour faire des travaux de gros entretien que le rythme habituel ne permettait pas de réaliser.
Le bar a donc été autorisé à ouvrir ses portes le 2 juin, et le cinéma se prépare à accueillir de nouveau les cinéphiles. « L’autorisation est donnée pour le 22 juin » précise-t-il « Pour moi, ce sera le mercredi 24 juin, avec le film « De Gaulle ». Pour le reste de la programmation, je ne sais pas encore, mais il faudra du film ! Normalement, juillet est une bonne période pour le cinéma, même si l’activité reste sous l’influence directe de la météo ».
Reste le dancing et ses thés dansants très prisés. « Nous somme dans l’inconnu. Cette partie de notre activité est certainement classée sous l’étiquette discothèque, qui ne bénéficie pas encore du feu vert des autorités ».
Quoiqu’il en soit, Thierry Roueff se veut prudent : « Le problème le plus important n’est pas forcément la fermeture, mais la réouverture » explique-t-il « Nous avons de nombreux appels téléphoniques pour nous demander des informations sur la reprise des animations dansantes, mais certains nous disent assez clairement qu’ils ne viendront peut être pas tout de suite. Or, il nous faut un minimum de 70 à 80 personnes pour équilibrer les frais engendrés par l’orchestre ». Il n’est de toute façon pas question d’une réouverture qui mette les personnes en danger. La sécurité du public, aux Variétés comme ailleurs, passera nécessairement par le respect des consignes sanitaires. « On ne va pas précipiter les choses. Si nous ne savons encore rien pour le dancing, l’accès aux salles de cinéma devra respecter le port du masque et un fauteuil libre entre les spectateurs ou groupes de spectateurs ».
Une reprise progressive des activités que le patron de l’établissement qualifie « C’est reparti dans le bon sens, d’autant qu’on remet les gaz regonflés à bloc ! ».
Retourner au contenu