2021_05_21 Le Thillot Variétés - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Variétés : une première bouffée d’oxygène !
Ce mercredi, avec un feu qui est passé du rouge à l’orange, et en attendant le vert, les Variétés, comme en beaucoup d’autres endroits dans la commune et dans toute la France, le sourire était sur les lèvres. « Nous qui avons l’habitude de rencontrer, échanger quotidiennement avec nos clients, ça a été dur à supporter ce silence dans les premiers jours ! » témoignait Thierry Roueff.
Après plus de six mois de fermeture, les sièges ont donc pu accueillir de nouveau les cinéphiles à l’occasion de deux séances, la dernière étant actuellement programmée à 18h30. « En raison du couvre-feu » explique le « boss » de la rue Jules Ferry « Mais dès que cela sera possible, les séances de 20h30 retrouveront leur place dans le planning ».
Une reprise pour laquelle tous les films dont la sortie a été bloquée ou limitée se bousculent au portillon des salles. « J’ai la chance de faire partie d’un  groupement avec Epinal et Mirecourt via une mutualisation qui nous permet d’accéder aux sorties nationales » confiait Thierry.
Les spectateurs, en ce  jour de réouverture, ont ainsi pu se régaler de longs métrages récents qui seront au menu des prochains jours.
Thés dansants : attendre encore...
Côté bar, c’était également la reprise, mais uniquement en terrasse. Malgré une météo pour le moins capricieuse, Thierry Roueff affichait un sourire satisfait. « Le matin, durant les éclaircies, j’ai eu pas mal de monde ». Un succès à confirmer dès que la météo de ce printemps très particulier voudra bien se mettre au diapason des températures de saison !
Si le cinéma et le bar en terrasse ont permis aux Variétés de renouer avec le public, il n’en est pas de même pour la salle accueillant les thés dansants. « Nous sommes assimilés à une discothèque et avons donc dû fermer mi-mars 2020 ! » détaille Thierry « Le groupement des discothèques demande la réouverture fin juin. On verra… De notre côté, l’essentiel serait de pouvoir rouvrir en septembre pour la reprise de nos thés dansants du dimanche. La saison estivale n’est pas un moment de grande affluence des adeptes, sauf lors des Jeudis en Fête ». Des soirées festives proposées par la commune que Sylvie, l’épouse de Thierry, qui s’occupe de ces animations, avait dû gommer du programme de l’établissement en lien avec les restrictions dues à la crise sanitaire…
Retourner au contenu