2022_01_04 Comcom 2022 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Comcom : la très complexe gestion des déchets
Le dossier concernant la gestion des déchets, dont le service a été assuré en continuité durant la pandémie, sera une nouvelle fois l’un des axes majeurs de réflexion de l’année à la Comcom.
« L’Etat a imposé de nouvelles règles. A nous de les mettre en œuvre, mais ce n’est pas aussi simple qu’il y parait » confie Dominique Peduzzi « Nous nous posons toutes les questions de fond, concernant nos outils, nos méthodes, la façon dont nous utilisons nos outils… Le champ des possibles est totalement ouvert, mais c’est un énorme boulot ! ».
Le président de la Comcom va jusqu’à évoquer une recyclerie du modèle de celle qui a été installée à Nantes « Mais dont le coût se situe entre 6 et 10 millions d’Euros » commente-t-il.
Conscient des enjeux de cette gestion des déchets, une délégation s’est rendue à Pollutec à Lyon, l’un des plus grands salons spécialisés d’Europe pour prendre connaissance des innovations, des évolutions de matériels, de méthodes. « Et tenter de trouver des réponses aussi satisfaisantes que possible à nos innombrables questions », précise le président.
La réflexion reste donc bien évidemment à l’ordre à l’aube de cette nouvelle année.
La CCBHV (Communauté de Communes des Ballons des Hautes Vosges) a eu à gérer des mouvements de personnels, et non des moindres, puisque ce sont des postes clé comme la direction générale des services et la responsabilité des services techniques qui étaient concernés. Pour autant, les dossiers importants ont poursuivi leur avancée.
L’imposant chantier de la piscine intercommunale de  Chaume est aujourd’hui quasiment terminé permettant la réouverture des portes de l’établissement le 30 décembre « Nous avons enregistré 170 entrées à cette occasion » se félicite Dominique Peduzzi. L’articulation GEMAPI – Syndicat Mixte Moselle Amont a également mobilisé de grosses énergies, tout comme cette nouvelle règle imposée par la Caisse d’Allocation Familiale d’embaucher une personne à mi-temps financé à 50% par le budget de la Comcom afin de permettre aux communes de continuer à percevoir les précieux subsides de la CAF des Vosges. « Cette opération devait se faire au plus tard pour le 31 décembre, mais nous avons négocié un délai supplémentaire avec la CAF pour cette embauche en désignant un référent provisoire » confie le président.
De nombreux autres dossiers sont ouverts au siège de la Comcom rue de la Favée, notamment ceux concernant les bâtiments. D’un côté le bâtiment actuel qui s’enfonce dans le sol « Des études sont en cours, mais la situation est devenue moins urgente puisque les choses se sont à peu près stabilisées » précise le président. Et puis, il y a cette candidature en cours concernant l’achat des anciens bâtiments EPAC – PROLIANS, une structure située à proximité immédiate du siège, seule la Moselle séparant les deux bâtiments.
Au seuil de cette nouvelle année, Dominique Peduzzi ne manque pas de conclure en présentant ses meilleurs vœux à tous.
Retourner au contenu