2022_01_31 Rupt Comcom - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Comcom : les réponses du président aux critiques
A l’occasion de la réunion de la Comcom ayant pour cadre le Centre Socio Culturel de Rupt sur Moselle, le président Peduzzi n’a pas attendu les sollicitations ou questions pour détailler certains sujets qui fâchent, notamment via des commentaires quelques fois excessifs sur les réseaux sociaux. Les perturbations des services administratifs, de ramassages des déchets, du complexe aquatique du Thillot ont donc été au centre de sa longue introduction liminaire. Des absences de personnels à tous les étages, notamment positifs au covid, ont généré pas mal de perturbations. Pas de trop de souci au niveau administratif, certaines personnes ayant été redirigées vers des missions plus prioritaires. « Par contre, il est très compliqué de recruter quelqu’un pour le service déchets » avouait le président « Il faut le permis poids lourds. Malgré de nombreuses démarches, aucun candidat ne s’est présenté. Nous avons sollicité des prestataires qui pouvaient mettre des matériels à disposition, mais sans chauffeur, étant eux même impactés par le covid ! ». Et pour ce qui concerne la piscine, c’est encore plus compliqué « Il faut quelqu’un qui soit titulaire du BNSSA. On ne s’improvise pas maître-nageur sauveteur ! ». Et Dominique Peduzzi de lister les emplois actuellement non pourvus : un chargé des espaces verts, un conducteur de poids lourds, un chargé de mission CAF et un autre pour le Plan Paysage.
Autre sujet qui génère de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux : les tarifs au complexe aquatique de Chaume. Le président montait une nouvelle fois aux créneaux : « Comment certains peuvent-ils porter un jugement sur une prestation totalement nouvelle qu’ils n’ont même pas testée ! ». André Demange qui préside la commission piscine abondait « Les commentaires faits à la piscine sont nettement plus sympathiques ». Dominique Peduzzi reprenait : « Je veux bien discuter de la baisse des tarifs, mais quoiqu’il en soit, il faudra équilibrer le budget et tout ce qui ne passera pas par les tickets d’entrée devra être de toutes façons payé par les contribuables que nous sommes tous ! ».
Toujours à propos de la piscine, des adaptations ont été validées qui concernent notamment deux nouvelles activités : aquatraining et CAF (Cuisses Abdo Fessiers) qui seront facturées 10€ la séance ou 100€ les 11 séances, et la mise en place d’un demi-tarif durant les vacances de février du 5 au 21, avec report aux vacances d’avril si les mesures sanitaires devaient s’en mêler. Enfin, les abonnements de l’ancienne piscine seront honorés jusqu’à la fin de cette année. Des évolutions qui seront selon toutes vraisemblances complétées afin de coller à la demande. Il en va de même pour le règlement intérieur qui évolue, supprimant l’obligation des tongs à l’entrée de l’espace détente et, côté piscine, relève l’âge à 8 ans minimum pour entrer seul dans les lieux, des activités qui passeront pas un temps de 45 minutes dans l’eau, la gratuité pour les pompiers et gendarmes et l’interdiction des téléphones portables dans l’enceinte de la structure.
En bref
Cloisons : ça ne rigole pas à Rupt/Mle ! La salle recevant le conseil communautaire était équipé de parois plexiglas permettant l’isolement des délégués.
Bienvenue : le petit mot d’accueil traditionnel, laissé en la circonstance à Stéphane Tramzal, hôte du jour, lui a permis de compléter les vœux de bonne santé du président, espérant notamment « Beaucoup de beaux projets et moins d’embûches administratives ».
Félicitations : Dominique Peduzzi présentait ses félicitations à Mathieu Ferbach, récemment élu vice-président du SIVU Tourisme.
Convention : la Comcom va passer une convention avec le Centre de Gestion des Vosges pour la mise à disposition de personnel en cas de besoins ponctuels. Encore faut-il qu’il ait la bonne personne au bon moment…
PCAET : le principe de la mutualisation du poste créé dans le cadre du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) a été reconduit suite à la scission de la Comcom des Hautes Vosges. L’examen de ce point a permis à Thierry Rigollet de faire le point concernant cet important dossier. « Nous travaillons sur deux axes principaux » détaillait le maire de St Maurice « La baisse de la consommation d’énergie et la réduction des gaz à émission effet de serre avec des objectifs ambitieux qui passeront pour beaucoup par une rénovation de l’habitat ».
Budgets : comme chaque année, Isabelle Canonaco a demandé – et obtenu – l’autorisation d’engager des dépenses de fonctionnement et d’investissement dans le respect des clauses réglementaires. Dominique Peduzzi détaillait : « Nous allons avoir de gros flux pour le complexe aquatique qui risquent de dépasser les 25% autorisés. Si tel était le cas, nous reviendrions devant vous pour l’examen et l’adoption d’un budget piscine provisoire ».
Assainissement : la Loi NOTRe impose le transfert des compétences eau et assainissement des communes vers les Comcom au 1er janvier 2026. « Sauf si nos nouveaux gouvernants désignés lors des élections présidentielle et législatives de cette année ne décident de défaire ce qui qui a été fait ! » commentait un brin sarcastique le président. En attendant, la Comcom a décidé d’anticiper au mieux ce double transfert et va proposer aux commune une mutualisation de moyens afin d’établir un groupement de commande pour l’élaboration schéma directeur d’assainissement. « Avec des subventions à hauteur de 70% par l’Agence de l’Eau » précisait Michel Mourot.
Retourner au contenu