2022_02_02 Médiathèque jeux vidéo - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Le jeu vidéo s’invite à la médiathèque
« Geek » de toutes sortes : échauffez-vous les pouces ! Les manettes de jeux sont prêtes à répondre à toutes les sollicitations durant ce mois de février qui voit la médiathèque ouvrir ses portes en grands aux jeux vidéo. Des consoles et bornes de jeux d’arcades seront bien évidemment branchées sur des écrans qui permettront aux afficionados de montrer leur dextérité sur des jeux qu’ils connaissent souvent sur le bout des doigts (c’est le cas de le dire !), voire de renouer avec quelques souvenirs ou encore découvrir de nouveaux mondes.
Des temps forts sont au menu de ce mois que les « gamers » ne voudront pas rater. Ce jour (mercredi 2), le pixel-art sera à l’honneur avec pour objectif de décorer la médiathèque de ces personnages initiés au départ par ces petits carrés qui composaient les images sur les écrans de basse résolution d’il n’y a pas si longtemps…
Deux jours plus tard, donc après-demain, ce sont les consoles qui, il y a quelques années , ont fait le bonheur des pères de famille qui reprendront du service au cours d’une soirée « Rétro-gaming ».
Le mercredi suivant, 9 février, ce sont les bricoleurs qui seront à la fête. Mais pas pour n’importe quel type de bricolage puisqu’il s’agira de prendre possession de kits « Makey-Makey » pour transformer divers matériels pouvant être connecté à un ordinateur… ou un autre appareil électrique.
Les super-héros dont regorge de nombreux jeux vidéo seront à la fête le mercredi suivant 16 février avec un atelier de confection de masques de ces personnages aux pouvoirs magiques.
Enfin, le vendredi 18 février, la soirée sera consacrée à la projection du film « Ready Player One » qui raconte les tribulations de Wade Watts, jeune orphelin dans un monde futuriste où la compétition est déclinée sous forme de jeu vidéo.
Et le 12, soirée de théâtre burlesque
Lu avidement au travers d’un système clantestin pendant des années par une jeunesse qui en avait fait sa coqueluche, Daniil Harms est aujourd'hui un auteur célèbre en Russie, après en avoir été victime, comme tous ses amis, par Staline. Ce sont divers textes de cet auteur que les comédiens de la compagnie « Si j’étais vous » avec le soutien du Centre Léo Lagrange d’Epinal ont mis en scène pour monter un spectacle intitulé « Hoï » ou « De braves gens mais incapables de se tenir sur leurs pattes ». Quatre-vingt minutes d’une prestation où se côtoient folie douce et absurde.
Samedi 12 février à partir de 20h30 à la médiathèque. Entrée libre et gratuite.
Retourner au contenu