2022_02_13 AG HBSM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
BUSSANG – SAINT MAURICE SUR MOSELLE
Harmonie Bussang – St Maurice : le financement de l’Ecole de Musique sur le tapis
A l’Harmonie Bussang – St Maurice, on sait de longue date conjuguer humour et profondeur. La récente assemblée générale a une nouvelle fois permis de confirmer cette précieuse capacité. Lors du compte-rendu financier présenté par Jean-Baptiste Gehin, ce dernier détaillait les chiffres en les commentant souvent de façon très amusante, mais aussi en y intégrant une petite phrase concernant l’Ecole de Musique : « En espérant qu’on  trouve un autre système de financement de cette école, avec plus de mutualisation… ». Une perche évidemment tendue à Dominique Peduzzi qui, le moment venu, n’a pas manqué de répondre. « J’entends le son de l’EMT » confiait-il « Ce sujet a été mis plusieurs fois sur la table. Si la Comcom prenait la compétence, la dépense serait de 156 000€, pour n’avoir rien de plus. Pour l‘instant, ce projet ne dégagerait pas un vote majoritaire s’il était présenté au conseil communautaire. Nous devons travailler ensemble pour lui donner plus de sens et faire bouger les lignes ».
Préalablement, Josette Gehin avait ouvert la séance en demandant une minute de recueillement en mémoire des musiciens disparus, notamment à celle de Jean-Claude Thomas, avant d’enchainer sur cette année 2021, compliquée. Des concerts qui ont connu des fortunes diverses, en lien avec les mesures sanitaires jusqu’à ce concert d’hiver, enfin ! La présidente soulignait également les 10 élèves envoyés par l’HBSM à l’Ecole de Musique.
Invité à prendre la suite, « JB » détaillait donc les comptes, qui laissent apparaitre l’achat d’une flûte et de deux timbales pour un montant global de 4 4473.56€ - « Nous voulons offrir l’accès à tous » commentait-il « C’est la raison pour laquelle nous prenons en charge la totalité des dépenses» commentait-il. « Nous disposons d’un parc d’environ 50 instruments que nous mettons à disposition des musiciens » ajoutait Rémi Durr. Des moyens qui proviennent dans une part importante de la vente des calendriers et des subventions versées par les communes.
Un conte musical avec les écoles
Le temps pour Claudine Fréchin de présenter quelques grandes lignes de l’activité de la Confédération Musicale de France « Qui a enregistré une baisse terrible des effectifs » déplorait-elle et la parole était cédée au directeur qui, après avoir renouvelé l’hommage à Jean-Claude, se montrait pleinement satisfait des records de fréquentation aux répétitions et aux cérémonies, de la collaboration avec l’UMT pour les cérémonies du Centenaire du Monument aux Morts de Fresse sur Moselle, de l’intégration de six nouveaux musiciens au sein de l’harmonie, du rôle primordial de l’EMT sous la conduite de Marie Balland. Il se montrait nettement plus préoccupé par l’absence de nouvel élève à envoyer à l’EMT avec laquelle il est question de monter un conte musical en lien avec les écoles de Bussang et St Maurice. Pour la suite, le chef se voulait prudent, évoquant le concert de printemps le 4 juin au casino et les deux concerts d’hiver pour lequel il a choisi un thème… sans vouloir le dévoiler pour l’instant !
Les élections permettaient à Sylvie Peduzzi et Sylvaine Serres de retrouver leur siège au comité qui voit de plus l’arrivée de Valérie et Pascal Prigeat.
En fin de séance, la parole était donnée aux élus. Pascale Spinnhirny et Danielle Schmerber se félicitaient du dynamisme et de la cohésion de l’association. Pierre Laplaze anticipait la « Grande Fête » programmée pour la fin des importants travaux le long de la RN66 à St Maurice, avant de détailler le classement aux monuments historiques de l’orgue et un concert, programmé le 2 juillet, réunissant une cantatrice et un facteur d’orgue. Au terme de l’intervention de Dominique Peduzzi, Christophe Naegelen s’associait à l’hommage rendu à Jean-Claude Thomas, soulignait l’importance de la présence de musiciens aux cérémonies patriotiques et la bonne humeur au sein de l’association.
Retourner au contenu