2022_02_21 Le Thillot AG AAPPMA - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
La pêche boostée par la crise sanitaire

(3 photos)
Rares sont les associations qui ont pu tirer leur épingle du jeu et ne pas subir les affres de la crise sanitaire.
Les pêcheurs thillotins font partie de ces cas particuliers, ainsi que le relevait Mathieu Gringer à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques).
« Au total, nous avons enregistré l’an dernier 93 ventes de cartes rivières toutes catégories contre 78 l’année précédente » détaillait-il.
Pierre Dabriville analysait ce résultat en mettant en avant cette grande envie de sortir en milieu naturel après le confinement.
Le président enchainait avec une situation plus compliquée concernant l’étang de Chaume. « Les règles ne sont pas respectées, notamment concernant le nombre de prises » constatait-il « Nous avons un problème de gardiennage et c’est la raison pour laquelle j’en appelle à la recherche d’un garde ». Un garde qui pourrait également être utile le long des 1.7km de la Moselle pour la vérification des cartes.
Le président évoquait encore les travaux réalisés sur deux des quatre bassins d’élevage de la Courbe, permettant de réduire de façon spectaculaire les coûts des alevinages tant en rivières qu’à l’étang avant de céder la parole à Jean-Claude Kuhn qui détaillait les finances de l’association.
Des chiffres nécessairement en lien avec l’activité de l’AAPPMA locale.
Carpes coï, carpes géantes, crevettes et brochets
Le temps de valider le maintien des prix des cartes (84€ en local, 100€ pour l’URNE) et les discussions se débridaient permettant à certains d’évoquer leurs expériences dans les rivières dans les rivières du côté de Lourdes ou encore dans l’Ariège, l’entretien des ruisseaux avec cette interrogation restée sans réponse concernant le maintien de la présence de truites en cas de défrichage le long des parcours et les prélèvements opérés par les hérons, les carpes koï relâchées dans l’étang à la faveur des demandes des pêcheurs de nuit ayant répondu aux sollicitations de Christophe Martin, des poissons d'ornement qui se portent à merveille et qui doivent impérativement être remis à l’eau en cas de prise pour y rejoindre des carpes traditionnelles dont certaines, estimées à 6 ou 7 spécimen, pèsent plus de vingt kilos, quelques crevettes et la présence non désirée de brochets, grands prédateurs de fraie qui doivent eux être sortis de l’étang.
Avant l’ouverture programmée le samedi 12 mars, les pêcheurs seront mobilisés pour deux séances d’alevinage qui verront 170 kg de truites rejoindre les rivières et ruisseaux de la commune. Il restait à Jean-Marie Chivot, représentant la mairie, à se féliciter des bonnes relations entretenues avec les pêcheurs avant de leur souhaiter « Bonne pêche ! »
Retourner au contenu