2022_02_22 AG Club Vosgien - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT – RAMONCHAMP – LE MENIL – FRESSE/MLE
Club Vosgien : une perte de 48 membres en lien avec la crise sanitaire

(7 photos)
La crise sanitaire a fortement impacté les activités de nombre structures associatives. Au Club Vosgien, cela s’est traduit par une importante perte de membres passant de 205 en 2019 à 177 en 2020 et 157 en 2021. « A un moment, les contraintes ne nous permettaient pas de former des groupes de plus de 6 marcheurs » déplorait Marcel Colle « A la reprise fin mai, ce chiffre est passé à 9 et nous avons constaté que les membres avaient du mal à revenir… ». Marche d’orientation annulée, Foire aux Beignets également, assemblée générale à distance… Les conséquences sont nombreuses, ce qui n’a pas empêché les sorties séjours proposées par Martine Thomas et Simon Chevrier de faire le plein. Toujours en lien avec la crise sanitaire, le président demandait encore un moment de recueillement en mémoire des nombreuses victimes du virus qui a touché des proches des membres du Club Vosgien.
Plus réjouissant, Marcel Colle faisait état du succès d’Antoine Benzada, après moult reports, au diplôme de Guide de Randonnée Pédestre., du repas de fin de saison qui a réuni 46 personnes au Langenberg, et ces 62 sorties en demi-journée, les 10 autres à la journée, les 24 sorties de marche nordique encadrées par Bernard Gehin bien aidé par « Dédé » Crouvizier et Vitor Forciniti et les 6 sorties raquettes qui ont tout de même aux membres de la section du 6ème district de parcourir un total de 1992 kilomètres.
Le président évoquait encore le gros travail d’entretien des sentiers en forêt, victime de la sécheresse et des rafales de vent. Des travaux qu’Alain Houdot, inspecteur des sentiers détaillait : 125 heures en 2020 et 261 heures en 2021 et ce rassemblement autour d’un barbecue pour remercier tous les participants à cette mission que le président décrivait comme « L’image de marque du Club Vosgien ».
Le temps pour Dominique Tellaroli de présenter les comptes et le président reprenait le micro pour présenter les projets 2022, marqués par une belle continuité des activités des années passées, intégrant notamment par la découverte de nouveaux chemins à l’occasion de séjour en divers endroits, la participation à la Foire aux Beignets et au Téléthon, un pique-nique géant envisagé avec initiation à la marche nordique qui pourrait (à confirmer donc) être proposé à l’occasion du 150ème anniversaire du Club Vosgien.
La question récurrente des certificats médicaux
Après avoir évoqué quelques difficultés liées à la réception d’emails et la possibilité de consulter le site https://www.clubvosgienlethillot.fr, les élections permettaient de renouveler les deux membres sortants et de confirmer Andrée Braconnot au poste de secrétaire.
Venait le temps de céder le micro aux invités. Christian Schott, président délégué du 6ème District, évoquait entre autre cette baisse généralisée des effectifs, les fragilités de la forêt et puis cette question récurrente des certificats médicaux.
« L’assurance n’impose de certificat médical que pour la marche nordique qui est plus sportive » répondait-il à une question issue des rangs du public.
Réponse complétée par Antoine Benzada lors du compte-rendu de sa formation GRP : « Il est important que l’ensemble des paramètres d’une sortie rando soient détaillés à tous avant le départ : distance, dénivelé afin que chacun puisse se rendre compte s’il est ou non capable de suivre ! ».
Côté élus, Colette Grosjean félicitait les cadres de l’association et, en tant que membre, espérait pouvoir être plus disponible pour effectuer quelques sorties.
Michel Mourot se félicitait de la reconstruction de ce lien social lié à la rencontre, de l’entretien des sentiers si important pour le tourisme par ceux qu’il appelait « Les jardiniers de la montagne », avant d’évoquer ce projet de sentier hydraulique permettant de visiter les vestiges du vaste système de pompage aux Hautes Mynes mis à jour par  l’équipe de la SESAM, intégrant ces bornes frontières datant de 1613 séparant le territoire lorrain de la Bourgogne alors alliée à l’Espagne.
Quant à Christophe Naegelen, arrivé en retard mais qui avait tenu à marquer cette réunion de sa présence malgré un emploi du temps surchargé, « Ma 7ème réunion du jour sur les 12 notées sur mon agenda ! » précisait-il avant de souligner, lui aussi, le rôle important du Club Vosgien dans l’attractivité tant économique que touristique.
Retourner au contenu