2022_02_27 Rupt sur Moselle Plumenco - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RUPT SUR MOSELLE
Plumenco : le bien-être animal et humain

(5 photos)
Depuis 2017, Plumenco reçoit des enfants, adolescents et adultes pouvant présenter des difficultés comportementales ou en situation de handicap. Située sur les hauteurs de la Beuille, en limite de la commune de Rupt sur Moselle, la ferme est idéalement implantée au cœur de la forêt, bordée d’étangs et de champs. L’arrivée sur place est saluée par Gonzo, un chien aussi impressionnant que câlin qui, après quelques aboiements, s’en vient réclamer attention et caresses, avant de s’en aller courir dans la forêt avec sa mère, un berger australien trois fois petite que lui.
Dans l’enclos situé à l’arrière du corps de la ferme, Léa Noirez, à l’origine du projet, aidée par Alexia, est en train de nourrir les animaux : chèvres, moutons, oies, poules, lapins, porc, sans oublier chevaux et cochons d’Inde. « C’est Plume, une chèvre naine qui est à l’origine de notre projet » raconte Léa tout en câlinant un mouton en mal de tendresse «  C’est en voyant cette chèvre interagir avec les enfants, l’intérêt qu’elle suscitait et les rires qu’elle provoquait, que l’idée de faire de la médiation animale a germée ».
La zoothérapie, ou la médiation animale, y occupe une place centrale. Léa, éducatrice spécialisée de formation y conjugue son expérience professionnelle et sa connaissance des enfants en situation délicate avec son amour pour les animaux en mettant en place des actions aux effets souvent spectaculaires. « Après avoir effectué une formation complémentaire en zoothérapie, j’ai contacté différents organismes entrant dans le champ de l’action sociale, comme le Département ou l’hôpital psychiatrique de Mirecourt, afin de proposer les services de l’association » confie-t-elle.
Interventions en maisons de retraite
Des contacts qui permettent aujourd’hui à Plumenco d’accueillir des enfants, soit individuellement, soit en petits groupes, qui sont mis en contact avec les animaux de la ferme, après avoir défini des objectifs avec les parents et le nombre de séances à la ferme.
« Le contact avec les animaux suppose calme et confiance réciproque » détaille Léa « La compréhension des comportements des animaux est transposable aux attitudes des humains. C’est à ce niveau que nous travaillons et les résultats sont le plus souvent spectaculaires, permettant aux personnes reçues de se débarrasser de leur violence, leur impatience, leur manque de confiance en soi pour intégrer de nouveaux comportements à long terme. Les retours sont là pour le démontrer ».
En complément de cette activité salvatrice, Plumenco déploie ses actions vers d’autres pôles. « Nous intervenons à la Maison de Retraite de Saulxures sur Moselotte pour des séances au cours desquelles les résidents sont invités à entrer en contact en nourrissant cochons d’Inde, poules et lapins que nous installons sur des tables » détaille l’éducatrice qui ajoute « Nous mettons également en œuvre des temps de sensibilisation au bien-être animal, notamment lors de visites de notre ferme ».
Site internet de l’association : http://www.plumenco.fr
Recherche deux services civiques
Alexia, actuellement en service civique à la ferme Plumenco, arrive prochainement au terme de son contrat. Originaire de Bretagne, elle a choisi Plumenco afin de satisfaire à ses besoins de découverte du milieu de montagne et une vie permettant le contact avec les animaux. Expérience pleinement réussie puisqu’elle caresse le projet de créer une ferme pédagogique, laissant de côté sa formation initiale en communication.
Pour la suite, la ferme Plumenco va prochainement mettre en ligne la recherche de deux postes en service civique. (voir : https://www.service-civique.gouv.fr/ )
Retourner au contenu