2022_03_09 Le Ménil Sylvie Gaudel - Isabelle Bujaud - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE MENIL
Isabelle Bujaud succède à Sylvie Gaudel au secrétariat général de la mairie
C’est une page longue de 28 années qui vient de se tourner à la commune. Sylvie Gaudel, secrétaire générale de la mairie est officiellement à la retraite depuis le 1er mars et a donc cédé son bureau à Isabelle Bujaud.
Arrivée dans la cité le 1er septembre 1994, profitant de l’opportunité de reprendre le poste occupé préalablement par Marie-Thérèse Maccechini, la désormais jeune retraitée a servi les maires qui se sont succédés durant ces 28 années : Michel Vuillemin, Aimé Chevrier, Jean-Claude Côme et Jean-François Viry. Avant de se rapprocher de ses racines familiales – elle est originaire du secteur et son père Pierre Briot a longuement travaillé au tissage de la Courbe du Thillot - Sylvie avait servi la mairie de Vincey depuis le 1er mars 1980. Au terme de sa carrière, Sylvie jette un coup d’œil dans le rétroviseur : « Le travail de secrétaire de mairie est très varié et exigeant. Durant toutes ces années, j’ai cherché à atteindre deux objectifs qui me paraissaient essentiels : l’égalité des citoyens et le respect de leur vie p rivée ».
Passation de témoin en douceur
Désormais à la barre, Isabelle Bujaud est arrivée à la mairie le 1er septembre 2008 en provenance de Vagney où elle exerçait comme adjointe administrative au sein de la maison de retraite. Faisant désormais fonction de secrétaire de mairie, Isabelle envisage, dans un avenir non encore défini, de passer le concours qui lui permettra d’accéder aux fonctions de Directrice Générale des Services, statut appelé à remplacer celui de secrétaire général de mairie.
Malgré un contexte un peu compliqué lié à un déficit de personnel, le duo s’est donné le temps de passer du temps ensemble afin de mettre en œuvre une passation de témoin en douceur. En cas de nécessité, Isabelle sait bien qu’elle peut mettre en œuvre un « Allo Sylvie ! », mais « Le moins possible ! » ajoute-t-elle avec le sourire, histoire de ne pas troubler outre mesure cette retraite bien méritée après des années de services fidèles et rigoureux à la collectivité.
Retourner au contenu