2022_03_12 Fresse CM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
FRESSE SUR MOSELLE
L’Ukraine s’invite au conseil municipal
Le point n’était pas inscrit à l’ordre du jour et pourtant, Dominique Peduzzi a pris un long moment au début de la réunion de ce jeudi pour évoquer la situation en Ukraine, sujet déjà longuement discuté lors de la réunion du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de l’après-midi. « Ce sont 2 millions d’Ukrainiens qui ont été obligés de quitter leurs villes pour fuir les combats » confiait-il « Les pays voisins, notamment la Pologne, en ont déjà accueilli la grosse majorité. La France a bien évidemment un rôle important de solidarité à jouer, notamment en tenant compte des liens pouvant exister entre cette population de réfugiés et des amis, des centres d’intérêts ou encore par le biais de jumelages. Les opérations de recensement intègrent des paramètres aussi essentiels que l’état de santé ou encore la ou les langues parlées ».
La commune cogite depuis quelques jours déjà à sa mobilisation en direction de ce peuple en grande souffrance suite à la décision de Poutine d’envahir le sol Ukrainien. « Nous avons d’ores et déjà eu quelques sollicitations que nous avons redirigées vers les structures compétentes. Des actions plus directes ont déjà été mise en place par d’autres communes de la Vallée. Nous allons continuer à recenser toutes les aides potentielles afin de les mettre en relation notamment avec la Préfecture » poursuivait le premier magistrat qui insistait sur la profondeur de ce engagement : « Il ne s’agit pas d’apporter une aide pour trois jours, mais sur du long terme qui peut aller à plusieurs années… Personne ne peut prédire comment la situation va évoluer. Il faut bien évidemment prendre en considération l’hébergement, mais aussi l’alimentation, les soins médicaux, la scolarisation des enfants s’il y en a et un accompagnement de quasiment tous les instants ».
Dans ces démarches, les personnes parlant l’Ukrainien ou le Russe sont bien évidemment très attendues, afin de faciliter les démarches. « Nous allons encore travailler sur le sujet et le conseil municipal sera amené à prendre des mesures concrètes lors de la séance prévue le 31 mars, mais qu’il sera possible d’avancer au besoin ». En attendant, les personnes qui souhaiteraient se porter volontaires pour un coup de main bienvenu sont invitées à contacter la mairie.

Comptes de gestion et administratifs
Le gros morceau de l’ordre du jour de cette séance était l’examen des comptes de gestion et administratif de l’année passée. Une montagne de chiffres recoupant la réalité des opérations enregistrées sur cette période.
Assainissement : les soldes d’exécution de ce budget se montent à 20 430,38 € en fonctionnement, et 34 425, 23 €  en investissement. Avec les reports de l’an dernier, ce budget affiche un résultat de 259 697.73 €. « A signaler qu’une partie du réseau, côté Thillot, est désormais géré par le SI Epuration, car servant de transit entre St Maurice et la station d’épuration du Thillot » commentait le maire qui ajoutait « Les volumes ont été un peu plus importants que prévu, générant des recettes en hausse ».
Forêt : malgré les difficultés liées à l’état sanitaire de la forêt (bostryche et sécheresse), ce budget affiche un excédent de 49 376.12 € en fonctionnement et 3 386.07 € en investissement, portant le résultat cumulé à 360 704.43 €. Yvan Mougel commentait : « En début d’année, les cours étaient très bas, pouvant aller jusqu’à 1 ou 2 €, avant qu’ils remontent en fin d’année à 30 ou 35 € ». Du coup, les recettes prévues à hauteur de 107 200 € ont été constatées à 162 113.26 €.
Cimetière : pour son dernier examen – ce budget étant intégré à partir de cette année au budget communal – le budget cimetière présente un résultat cumulé de 71 456.05 €.
Réseau de chaleur : avec un résultat cumulé de 119 681.42 € ce budget reste fragile. « La machine a coûté quasiment 1 million d’Euros et la moindre réparation génère de grosses factures » commentait Dominique Peduzzi qui ajoutait avec une pointe d’humour « Ce budget aime les périodes où il fait -15° ou mieux, aux environs de 5° avec un taux d’humidité élevé ». Un budget qui devrait subir cette année les conséquences des hausses des prix de l’énergie…
Lotissement du Bosquet : aucune opération pour ce budget qui stagne donc à un résultat cumulé de 44 799.39 €. La dernière parcelle va faire l’objet de travaux afin de la rendre plus vendable.
Commune : la section de fonctionnement laisse apparaître un excédent de 234 381.34 €, tandis qu’en investissement, l’excédent se monte à 346 104.43 €. En intégrant les reports et les restes à réaliser, le budget communal dégage la coquette somme de 669 704.67 €. Ce budget a bien évidemment été marqué par la crise sanitaire avec de nombreuses absences de personnels et d’écoliers prenant leurs repas à la cantine. « Pour autant, les services publics communaux n’ont pas été interrompus » rappelait le maire.
Hors présence du maire, ainsi que le veut la réglementation, ces comptes ont été approuvés à l’unanimité.

 
En bref
Subventions : la commune a enregistré l’arrivée de 2 subventions en provenance du Département : 7 423 € sur les 55 672.14 € de travaux de voirie 2020 et 5 067 € sur les 46 775.21 € concernant la voirie 2019.
Participations : la commune a versé 125€ à l’association des Mairies Ruraux et 940€ au SMIC (Informatisation)
Baux à ferme : Colette Grosjean a présenté deux baux concernant des parcelles situées au Planot Berhamont concernant 11ha 33a 95ca moyennant une redevance de 83.11 € pour l’année au profit d’Emilie Laurent et 3ha 33a 84ca au prix de 24.47 € pour « Fred » Vaxelaire (qui était bien évidemment sorti au moment de l’examen de ce point).
Camping : le projet de vente du terrain de camping à Aldi n’a pas empêché les élus de valider l’embauche du personnel nécessaire à l’accueil de touristes durant la saison 2022.
Créances éteintes : c’est au total la somme de 3 880.60 € de factures non payées depuis plusieurs années qui ont été passées en créances éteintes sur le budget de l’assainissement.
Forêt : Yvan Mougel a détaillé le programme des travaux proposés par l’ONF pour cette année. (voir le détail ici)
Heures supplémentaires : le conseil a validé un texte particulièrement technique permettant de payer des heures « sup » au personnel communal. « Sans délibération du conseil, je ne paye pas ! » : l’ultimatum de la trésorerie a donc été pris en compte, sauf que… « On nous demande plein de détails ! » confiait Dominique Peduzzi « Je veux bien, à condition qu’on me dise à quelle date et à quelle heure auront lieu les prochaines chutes de neige afin de mobiliser le personnel communal sur le déneigement ! ». A suivre…
Médecin : après le départ du médecin de St Maurice, les mairies du haut de vallée sont mobilisées et enchainent les réunions afin de trouver des solutions. Une prochaine est programmée la semaine à venir. D’ores et déjà, il est possible de renouveler une ordonnance directement en pharmacie, de consulter via une cabine de télémédecine installée à St Maurice « Utile mais qui ne peut répondre à tous les problèmes », d’aller voir un spécialiste sans respecter le parcours de soin « Il est interdit à un spécialiste de refuser un rendez-vous s’il n’a pas d’ordonnance d’un médecin ! » insistait le premier magistrat.
Retourner au contenu