2022_03_23 Ferdrupt AG FAVEC - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
FAVEC : convivialité, mais aussi militantisme
Après une impasse de deux années pour cause de crise sanitaire, les membres de la section locale de la FAVEC (Face Au Veuvage Ensemble Continuons) ont pu se retrouver avec bonheur ce dernier samedi à la salle St Nicolas de Ferdrupt, en présence d’Etienne Colin, de Lucèce Kunze de Fresse et Martine Grosjean du Ménil, mais aussi de François Vannson, le président du Département et apprécier la visite de Christophe Naegelen. Claude Humblot, qui préside aux destinées de la section locale, saluait encore la présence de Chantal Lovato, présidente départementale de l’Association des Conjoints Survivants et Parents d’Orphelins des Vosges (FAVEC 88), ainsi que Marie-Thérèse Gravilovic, membre du Conseil d’Administration de la FAVEC 88 et qui siège également au Conseil d’Administration de la Fédération des Associations de Conjoints Survivants et Parents d’Orphelins à PARIS.
Devant les 28 adhérentes sur les 46 cotisants enregistrés en 2021, issus de l’ensemble du canton et même au-delà, présentes à cette réunion statutaire – un effectif malheureusement à la baisse, malgré l’arrivée de 7 nouveaux membres -, la présidente a déroulé les nombreuses rencontres conviviales, fer de lance de l’association, le plus souvent proposées autour d’un repas ou d’une collation permettant de marquer une fête inscrite au calendrier. « Malgré la crise sanitaire, le lien n’a pas été rompu » se félicitait-elle avant d’insister sur une autre mission essentielle de l’association.
Une institution nécessaire à la vie démocratique
« Faire défendre les droits des veuves et des veufs auprès des pouvoirs publics » précisait-elle. Une thématique reprise par Chantale Lovato qui, invitée à prendre la parole, se voulait également militante : « Certaines veuves ne se rendent pas compte que depuis quelques années, nos acquis sont remis en question, même supprimés, nous perdons petit à petit tout ce que nos anciennes avaient réussi à obtenir ! » avant d’en appeler aux adhésion en masse pour peser autant que possible sur les décideurs « Ce 10 avril prochain, ce sont les élections présidentielles. Nous, les veufs et les veuves, représentons 12% des électeurs. En France, il y a 4 000 000 de veufs et veuves (mariés), 1 000 000 veufs et veuves (pacsés ou concubins) et 850 000 orphelins » détaillait-elle avant de conclure « Adhérer à l'association des conjoints survivants, ce n'est pas uniquement rejoindre une association locale pour avoir la possibilité de participer aux activités mais c'est avant tout, reconnaître que la FAVEC est une institution nécessaire à la vie démocratique de notre pays, puisqu'elle a vocation de représenter tous les veufs et veuves de notre territoire et à défendre leurs intérêts ».
Un discours particulièrement volontaire qui n’a pas laissé insensibles les élus qui ont bien évidemment promis d’appuyer l’action de la FAVEC chacun à leur niveau.
Retourner au contenu