2022_03_30 Rupt Verger communal - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RUPT SUR MOSELLE
Des fruitiers pour la biodiversité

(11 photos)
Ce dernier samedi, Nadine Kondratow, après avoir été mobilisée le matin même sur le nettoyage de printemps, avait donné rendez-vous à une solide équipe de jardiniers, dont beaucoup issus de l’Association « Les Croqueurs de Pommes », emmenée par Denise Prévot, la présidente du secteur Centre Vosges. Au menu du jour, plantation d’une deuxième série d’arbres fruitiers en complément des onze mis en terre en mars 2021 sur les 3057 m2 du terrain communal situé au début de la rue Napoléon Forel. « Une opération qui entre dans le cadre de la reconduction de la convention que la commune a passée avec le Syndicat National des Apiculteurs » confiait l’élue communale « Un accord qui incite la commune à donner un coup de pouce à la biodiversité, en lien avec le rucher communal, qui vient de se voir octroyer une subvention d 12 757.58 € et qui doit voir le jour dans le courant du mois d’avril à proximité du cimetière du Bennevise ». Une action qui va donc nécessairement dans le bon sens, les multiples rapports d’équipes diverses d’experts mettant le doigt sur une biodiversité en grand danger, mettant en péril à terme l’existence même de l’espèce humaine et tant d’autres…
Sur place, de nouveaux fruitiers ont donc été mis en terre, qui permettent à ce jour diversifier le verger qui intègre désormais pommiers de type Reine des Reinettes et Violette de Montbéliard, des cormiers arbres donnant des fruits, des cormes, genre de poirillons à mi-chemin entre la pomme et la poire, des cerisiers genre Edelfinger et Cœur de Pigeon, des pruniers type Prune d’Allemagne et Madeleine, des poiriers Conférence et Comtesse de Paris et un cognassier. « Des espèces qui, pour certaines, n’ont pas trop la cote, caractérisés par une croissance lente » commentait Denise Prévot. Tous, le moment venu, se pareront de fleurs qui seront autant de sources d’approvisionnement précieuses pour les abeilles qui, en contrepartie, permettront l’éclosion de fruits. « On ne sait pas encore si ces fruits seront laissés à disposition du public ou s’ils feront l’objet de distribution dans les écoles » précisait la conseillère municipale. A suivre… En attendant, sous la houlette de l’équipe et plus particulièrement Christian « greffeur en chef », qui a pris mille précautions pour préparer les greffes, le verger communal a accueilli ses nouveaux hôtes.
Retourner au contenu