2022_04_12 Le Thillot Médiathèque Bal de toutes vies - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Bal de toutes vies : magie, folie et combat dans la montagne vosgienne

(9 photos)
Au commencement était la montagne vosgienne. Les quelques notes célestes émises par l’épinette sous les caresses expertes des mains de Christophe Toussaint plantaient bien le décor. « Un lieu de poésie qui transcende les difficultés » expliquait Vincent Decombis, auteur du « Bal de toutes vies », une pièce au sein de laquelle l’hommage à cet esprit de la montagne est en plein accord avec cette vision de Maurice Pottecher, accordant à l’endroit la capacité de « ré enchanter le monde » à grand coup de réflexions philosophiques et de délires déjantés.
Un environnement montagnard, mystérieux, magique, omniprésent dans lequel se débat Gabrielle, héroïne malgré elle de ce spectacle théâtral qui se coltine les terribles ravages de la Guerre de Trente Ans, mais aussi cette époque fiévreuse de la chasse aux sorcières. « Ici, en Haute Moselle, ce sont 5 femmes de Bussang et Ramonchamp qui ont été exécutées, car ayant été considérées comme telles » commentait l’ancien prof d’histoire. Le tout servi dans le cadre spécifique de l’exploitation des mines de cuivre du Duc de Lorraine. Une fresque s’étirant sur toute une vie, entrecoupée d’interludes musicaux qui ont permis à Michel Genini et sa guitare et Jean-Claude Luçon et son violon de rejoindre Christophe Tousaint pour ces courtes animations musicales.
Des thèmes intemporels
De multiples clins d’œil à l’Histoire avec un grand H, l’histoire locale, permettant également à l’historien militant et chef de file de l’association Recrer de pointer du doigt ces ostracismes, ces rejets de l’autre, de celles et ceux que l’on ne sait pas comprendre et puis ce combat qui, petit à petit grandira dans la tête de Gabrielle pour satisfaire à cette envie, ce besoin de liberté, né de ce contact « subversif » avec une sorcière véhiculant cette part de folie nécessaire pour permettre aux « choses » d’évoluer.
Une fresque dont le cadre initial du XVIIème siècle peut aisément être ramené au présent, tellement les grands thèmes restent intemporels.
Malgré la tempête « Diego » qui sévissait vendredi en soirée, la salle de spectacle de la médiathèque était abondamment garnie pour ce rendez-vous théâtral avec la troupe de l’association Recre « Vivre et Créer à la Montagne, associée à celle des Kédalhumés Moselotte et l'Ame en Scène Épinal, pour un spectacle de près de deux heures et mis en scène par Évelyne Defez.
Une troupe multicolore qui, au terme de sa prestation, a offert un pot de l’amitié convivial au public.
Prochains rendez-vous avec « Jack » le mercredi 20 avril à 10h et 14h
Dans ce spectacle original ouvert au public à partir de 4 ans, qui mêle théâtre, musique et dessins manipulés en direct, se joue une histoire astucieusement égrainée. Elle prend vie au cœur d’une vieille contrée d’Angleterre, s’installe à l’intérieur de la mystérieuse échoppe de Monsieur Otto et s’achève à l’endroit le plus inattendu du conte «Jack et le haricot magique».
Réservation obligatoire auprès de la médiathèque (jauge limitée dans la salle Cécile Valence)
Retourner au contenu