2022_04_16 Le Thillot CM BP 2022 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Conseil municipal : 4 millions d’investissements autofinancés
3 952 621.05 €, c’est le montant exact du budget investissement communal pour 2022. « Quasiment tout sera autofinancé, sans augmentation des impôts » précisaient Isabelle Canonaco et Michel Mourot « Tout en poursuivant notre désendettement ! ».
Au menu : l’enveloppe annuelle pour l’achat de documents pour la médiathèque (25 000 €) ainsi que 10 000 € pour une étude de lifting du bâtiment qui « baigne dans son jus » depuis 15 ans, 10 000 € pour des achats au camping (notamment une table de tennis de table), 20 000 € pour le changement de luminaires de l’éclairage public pour passer en LEDs, 50 000 € pour des menuiseries extérieures à la salle omnisport, 55 000 € pour l’achat d’une épareuse et 43 250 € pour un micro tracteur polyvalent, 5 000 € pour des décorations de Noël (priorité sera donnée cette année à la déco des ponts), 422 000 € pour la suite des travaux de voirie qui concerneront la seconde partie de la rue de la Haute Mouline et de la Favée, mais aussi les rues du Pré Gérard, de Chaume, chemins de la Comté et de la Flaconnière et l’impasse du Chemin des Bourguignons, 10 000 € pour la réfection de la salle de Mr Thomas à l’école maternelle (qui la souhaite de couleur verte) et l’aménagement d’un accès plus facile à l’école, la finalisation des aménagements autour de l’étang de Chaume, changement de portes latérales et du paratonnerre à l’église, l’achat du bâtiment Martival (200 000 €), 100 000 € pour la démolition des anciens bâtiments type sheds et son uimposante chaudière datant de 1896 et de la cheminée de l’ancien tissage de la Courbe (voir photos), la réfection de la toiture de la Maison des Associations (110 000 €), 5 000 € pour la décoration florale, et puis bien sûr la poursuite des projets de l’aménagement de l’ancienne voie du Tacot et de la transformation en profondeur du quartier de la gare.
Il est encore question de projets, d’avant-projet même, d’achat de terrains au bout de la rue des Meix Prolongée à la Plaine, à proximité des HLM du Foyer Vosgien pour un dossier « Age et Vie » qui aura à se coltiner les affres du PLU (Plan Local d’Urbanisme qui fera l’objet d’une réunion publique le 8 juin prochain), ainsi que la grande zone du Prey entre le Lidl et Polytex (face à Intermarché) pour constituer une réserve foncière. Ajoutons à cela, l’intérêt de Michel Mourot pour le terrain dégagé suite à la démolition de l’immeuble du Vacceux « Il y a quelque chose à faire ! » lançait-il.
Ces budgets intègrent bien évidemment les crédits scolaires présentés par Brigitte Jeanpierre, une somme de 39 355.09 € pour les 231 élèves, soit 170.37€ par élève, un montant de 13 000 € permettant d’équilibrer le budget du CCAS et une enveloppe de 155 000 € pour le budget de la crèche. A signaler que le budget des hautes Mynes s’auto équilibre et que la commune n’aura pas à mettre la main au portefeuille.
Isabelle Canonaco insistait particulièrement sur les hausses énormes des taris de l’électricité et du gaz qui ont un impact important sur les dépenses de fonctionnement. Le premier magistrat avançait les chiffres de 54% d’augmentation pour le gaz et 60% pour l’électricité ! Il est envisagé de couper l’éclairage public de nuit et de baisser la température dans les salles de musculation et du dojo à la salle omnisport.
En bref
Taxes locales : le maintien a été validé par le conseil. L’augmentation des bases de 3.4% décidée au niveau national aura cependant pour conséquence de voir les impôts locaux augmenter.
Hautes Mynes : suite à son contrat aidé, le poste d’un guide aux Hautes Mynes est transformé en poste d’adjoint du patrimoine à temps plein
Pressing « Clair et Net » : suite à la reprise de l’enseigne par Aline Mangel et la révision à la baisse du montant du loyer, le conseil a revu le montant de son aide permettant la prise en charge de 50% de ce loyer, soit 285 € pour une durée de 12 mois.
SIBSIS : la cotisation communale appelée par le SIBSIS, d’un montant de 22 022.29€ sera payée en 2 fois, comme les autres années, soit 11 011.14 € au 30 juin et 11 011.14€ au 15 décembre. « Sauf qu’il manque 1 centime ! » faisait remarquer Eric Colle. Le montant voté est donc de 22 022.28 €.
Subventions aux associations : les édiles ont voté une enveloppe de 55 000 € au titre des subventions normales et 13 500 € au titre des subventions exceptionnelles qui concerneront l’organisation d’un feu de St Jean, d’animations à l’occasion du passage du Tour de France, la Foire aux Beignets et les Jeudis en Fête. « Un montant qui témoigne de notre soutien à la vie associative, indispensable à la vie de la commune » commentait le maire. Une assez longue discussion a eu pour thème central la situation de « déliquescence » dans laquelle se trouve le CST qui n’a officiellement plus de président, « Miguel » Petitjean continuant à gérer les affaires courantes. Des discussions sont en cours avec le club de Ramonchamp qui pourraient également concerner d’autres clubs de la vallée.
Forêt : Jean-Marie Chivot a présenté le programme ONF en forêt, d’un montant de 15 520 €. L’adjoint précisait en outre que 60 000 € de recettes étaient rentrées dans les caisses de la commune suite aux ventes le mois dernier.
Créances éteintes : les sommes de 132 € sur le budget général, 2 655.86 € pour l’eau et 1 225.36 € en assainissement ont été passées en créances éteintes.
Ferraille : le démantèlement de l’ancienne station de traitement de la Champagne a généré des recettes de vente de fer à hauteur de 2 600.40 €, de quoi couvrir les frais de démolition : 2 500 €.
Réseau d’eau : Eric Colle a présenté un dossier permettant l’extension du réseau d’eau sur le tracé de la prochaine voie du Tacot, permettant le raccordement possible de 11 habitations sur 1 160m. Le coût de ces travaux, qui arriveront en limite de propriétés, est estimé à 102 551 €. « La location de gîtes alimentés par sources sera prochainement interdit » précisait l’adjoint aux travaux.
Cimetière : le conseil a validé un nouveau tarif, concernant la réduction de corps qui sera facturé 200 €.
Massif Vosgien : les édiles ont donné leur feu vert à la cotisation d’un montant de 60 € au Massif Vosgien.

Retourner au contenu