2022_05_11 Le Thillot médiathèque spectacle - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Louis Ville et Jean-Nicolas Mathieu : un hymne à la Liberté

(4 photos)
Il avait déjà pris possession de la scène de la salle de spectacle de la médiathèque en septembre 2018. Louis Ville est revenu ce dernier vendredi, mais accompagné cette fois par Jean-Nicolas Mathieu pour une animation qui a, dans un premier temps, permis d’échanger avec le public dans le cadre d’une « masterclass » qui a abordé le parcours des deux musiciens mais aussi leur démarche Liberté, « Hors des carcans imposés par les media, et sa musique très formatée » revendiquait le chanteur guitariste « Place à l’inventivité débridée, avec l’objectif de se faire plaisir et le partager » avec le public. Au-delà des discours, la prestation du duo s’est construite sur cette belle complicité de tous les instants, illustrée par de nombreux sourires échangés et permettant de mettre en avant leurs immenses qualités de guitaristes, les textes de Louis Ville étant malheureusement peu audibles à travers la sonorisation. Dommage…
Tantôt berceurs, tantôt rageurs, les instruments – surtout celui de Jean-Nicolas Mathieu – ont multiplié les effets au rythme de l’électronique sollicitée avec le pied sur le clavier débordant de boutons posé au sol. De superbes artifices, parfaitement maitrisés, dont certains particulièrement improbables, au service de l’inspiration et des caprices des musiciens qui, comme annoncé, se sont laissé aller à de grandes phrases musicales improvisées au gré des trames écrites soutenant ces moments non portés sur les partitions. « Ca peut être bien ou pas bien ! » expliquait Louis Ville en fin de spectacle, alors que les deux artistes, assis sur le bord de la scène, invitait le public à un échange « C’est la raison pour laquelle, à chaque début de spectacle, on a « les foies » ! On a beaucoup de plages de liberté que nous avons à réinviter à chaque fois ». Les applaudissements du public, venu en nombre assez confidentiel, a témoigné de la qualité de l’opus du jour.
Retourner au contenu