2022_05_24 Fresse CM1 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
FRESSE SUR MOSELLE
Du très très gros sur la table du conseil municipal !
Réuni ce dernier jeudi en soirée à la salle des fêtes, le conseil municipal a entériné un projet particulièrement ambitieux portant sur la gestion énergétique et des eaux pluviales. Un plan en cinq points pour jouer un rôle moteur afin de soulager la planète que Dominique Peduzzi a longuement détaillé.
En premier point, il s’agit d’établir un bilan global thermique de l’ensemble de l’immobilier de la commune – privé, industriel et communal - et pouvoir mettre en œuvre des actions permettant l’isolation thermique des bâtiments et donc réduire la facture énergétique. Un premier chapitre logiquement associé au second portant sur les systèmes de chauffage avec, parmi les solutions à mettre en œuvre, l’évolution du réseau de chaleur pour raccorder de nouveaux immeubles ou la mutualisation de systèmes de chauffage par quartier.
En troisième point, il s’agit de désigner un maître d’ouvrage unique (très probablement la mairie sous la responsabilité d’un coordinateur à embaucher) pour piloter ce chantier, permettant de garantir un résultat parfait des travaux qui seront entrepris, ce qui n’est pas toujours le cas pour ceux proposés par des prestataires divers mettant à profit les aides gouvernementales pour réaliser des chantiers contestables. Le point quatre s’attache à explorer la mise en œuvre de technologies et moyens permettant de réduire la facture énergétique allant de l’hydraulique au solaire en passant par l’ombrage.
Enfin, le dernier point concerne le volet administratif et financier avec l’objectif de faciliter l’accès à ces actions, tant au niveau de la constitution des dossiers qu’à celui du financement des travaux. « Cela ne veut pas dire que ce sera gratuit ! » prévenait le premier magistrat « Mais nous feront le maximum pour mobiliser des subventions et aider les particuliers volontaires à prendre leur part en charge, y compris en mettant à disposition des avances de trésorerie pour payer ces travaux ». Une délibération de haute volée qui s’inscrit pleinement dans les ambitions nationales et internationales, tout autant que dans les décisions communales prises depuis 1996 et qui cherchera à mobiliser des sommes particulièrement imposantes, le maire évoquant « un demi-million d’Euros pour les études et plusieurs dizaines de millions d’Euros pour les travaux » sur cette opération qui devrait déboucher au terme des études en septembre 2024 sur un plan de travaux sur 5 années. « C’est pas de la bricole ! » s’exclamait-il avant d’évoquer des réunions publiques dont le format reste à définir. Au moment du vote, Dominique Peduzzi bousculait les habitudes en demandant aux élus de lever la main pour approuver ou non ce projet. Tous les bras se levaient à la sollicitation dans une belle unanimité (photo) qui va permettre à la commune de jouer son rôle dans le cadre des mesures prises au niveau mondial afin de préserver la planète.
(à suivre)
Retourner au contenu