2022_06_24 Le Thillot archéologie - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Les archéologues en herbe mettent à jour un trésor

(26 photos)
Du vendredi 17 au dimanche 19 juin s’est déroulée la 13ème édition des Journées Européennes de l’Archéologie. Une nouvelle occasion pour l’équipe des Hautes Mynes de sensibiliser les jeunes archéologues via un atelier ludique ayant pris place sur le site, aux pieds des mines. Fanny, de l’équipe du musée a ainsi reçu une douzaine d’entre eux afin de leur expliquer comment mettre au jour les trésors que l’Histoire a cachés sous des couches de terre et de gravats.
Un bac en bois de 4m2 rempli de sable avait été préparé par les services techniques municipaux, et l’animatrice y avait préalablement enterré de nombreux débris d’un temps jadis ! Cette « parcelle » destinée aux jeunes archéologues avait été quadrillée en 16 carrés égaux formant là le futur terrain de jeu des jeunes adeptes d’Indiana Jones.
Mais avant de leur laisser le champ libre, l’experte a expliqué à quelle époque ils allaient voyager, avant de détailler ce qu’est la science de la stratigraphie, en précisant que pour l’exercice du jour et pour plus de facilité, une seule couche de sable les séparait des trésors à découvrir.
Les outils avaient eux aussi été minutieusement préparés : seaux, grandes et petites truelles, petites pelles, balayettes et pinceaux. Quatre groupes furent formés et les secteurs répartis avec pour consigne de commencer par le milieu pour plus de facilité. « Ne creusez surtout pas de trou » ajoutait l’animatrice « Mais enlevez délicatement couche par couche et, dès que vous faites une découverte, ne la déplacez pas ! ».
Tant bien que mal les 4 groupes formés se sont organisés de façon à ce que chaque participant(e) parvienne à se frayer une petite place dans ce carré exigu, quelques fois en équilibre précaire sur la pointe des pieds soutenus par les bordures en bois mises en place sous les ficelles formant les carrés de fouille. Dans chaque groupe, on s’est appliqué au respect des consignes, quelques fois agrémentées de corrections émises par Fanny, toujours accompagnées d’une explication simple adaptée à l’âge des « chercheurs ».
"J'ai un truc !"
Soudain, un « Ca y est j’ai un truc… ! » a fendu les murmures, puis un autre et encore et encore !
Il faut reconnaître que pour ne pas décevoir les jeunes archéologues, Fanny n’avait pas lésiné sur le nombre d’« objets » à mettre au jour, permettant à chaque enfant de connaître la joie d’en découvrir !
L’animatrice leur a encore expliqué qu’avant de déplacer les objets ou vestiges, il fallait les figer en les dessinant avec précision sur une feuille quadrillée elle aussi en 16 carrés. Là encore, tout avait été prévu et les jeunes archéologues ont troqué les brosses et truelles contre des feuilles, des crayons et des supports cartonnés.
Dans ce nouvel exercice, tous ont fait preuve de talent et ont restitué graphiquement l’intérieur des différents carrés attribués.
Pour finir il leur a été demandé d’essayer de deviner « l’histoire » de leur découverte. Là encore, avec la complicité sympathique de leur animatrice, les enfants ont mis leur imagination et leur logique au service de l’interprétation de leurs trouvailles. Les squelettes d’animaux ont laissé deviner qu’il pouvait s’agir de vestiges d’une ancienne boucherie, un autre groupe ayant découvert des outils en métal (machette, vis, fer à cheval) ont avancé qu’il pouvait s’agir d’un atelier de forgeron.  Face à des débris de charbon de bois et des ustensiles en terre cuite,  le 3ème groupe a émis l’hypothèse d’un ancien atelier de poterie, tandis que le dernier groupe, impressionné, il a mis à jour un boulet de canon et les restes d'une habitation certainement détruite par le feu !
« Tout cela bien sûr avait eu lieu à l’époque des mineurs présents sur le site entre 1560 et 1761 » commentait Fanny en guise de conclusion, avant la photo de groupe qui a mis fin à ce bel instant d’histoire offert aux petits archéologues en herbe !
Retourner au contenu