2022_06_28 Rupt Eoliade - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RUPT SUR MOSELLE
Eoliade, toujours dans le vent

(52 photos)
Passent les années et les éditions, « Eoliade, le Festival de l’Air et du Vent » reste un « must » des manifestations en Haute Moselle, et même bien au-delà… Et pour cause, l’originalité de la manifestation mise sur les rails par Jacques Bellini et l’association Scopart en a fait un rendez-vous incontournable depuis sa naissance. « Lors de la première édition, n’ayant pas fait toutes les demandes d’autorisations nécessaires par méconnaissance, Jacques avait été convoqué par la direction régionale de l’aviation civile. Il n’en menait pas large avant de se rendre à Strasbourg ! »  se marre Alain Marquis, chef d’orchestre de la manifestation.
Depuis cette mésaventure, chacun connait les démarches à accomplir et la 10ème édition – célébrée avec deux années de retard pour cause de crise sanitaire – a pu faire étinceler l’aura de la commune. « Nous avons la chance de bénéficier d’un espace conséquent qui nous permet de mettre en œuvre cette animation d’envergure » poursuit Alain « Un environnement rare et précieux qui fait que seules deux manifestations de ce genre existent en France » avant d’ajouter « Cette année, nous avons un budget conséquent de 12 000€ grâce à des partenaires que je tiens à remercier chaleureusement ».
Reposant sur une collaboration particulièrement efficace mobilisant le « Club de Parapente des 4 Vents » cher au président Régis Parmentier, l’amicale « Les p’tits Ruppéens » présidée par Tifanny Becker Tramzal, ainsi que les équipes de « Rupt’Anim » de « Titi » et de la Scopart, ce 10ème opus a pu, malgré les craintes multiples liées à la météo, tenir toutes ses promesses. Avec un panel d’animations « grand comme le bras », apte à capter un public nombreux, même si l’effet de foule était largement atténué par les dimensions des espaces sur lesquels étaient dispatchées ces animations et ateliers. Des visiteurs qui ont pu se désaltérer et calmer les petites comme les grandes faims au stand où l’activité a connu des gros coups de chaud et à proximité duquel étaient installés un trampoline et des structures gonflables pris d’assaut par les enfants. Une foule aux anges, qui a pris plaisir à déambuler dans les allées, tout comme Stéphane Tramzal, accompagné par Michel Lequeux, vice-président du Comité Olympique et Sportif Grand Est, venu le matin même remettre la plaque de « Ville Sportive » à la commune. Un public qui, avant de prendre de belles proportions, s’est retrouvé  très restreint – et pour cause – au moment du coup d’envoi samedi sur les coups de 5h du mat’ avec le décollage de la montgolfière.
Le bonheur dans les yeux des enfants
Ce sont plus de quarante intervenants qui ont ainsi proposé de partager leur passion, dans une ambiance on ne peut plus conviviale et décontractée.
Des baptêmes en parapente, au départ de Bélué, se sont succédés à un rythme important le samedi, mobilisant les pilotes des « 4 Vents » bien sûr, mais aussi des « Counailles », du « Ménil Vol Libre », de « la Bressaude » et de « Markstein Airways », permettant à de nombreux novices de goûter aux joies de « s’envoyer en l’air »… en toute moralité bien sûr ! Le traditionnel « Jardin du Vent » mis en place par Festivol, ainsi que les nombreuses flammes multicolores disséminées avec pertinence sur le parcours, bordant notamment le chemin d’accès au site et virevoltant aux caprices du vent, ont rapidement plongé les visiteurs dans l’ambiance festive et magique de ce week-end.
Pendant que l’équipe nancéenne d’ « Est Air » déployait ses cerfs-volants géants sur la pelouse du stade et que d’autres se chargeaient de prendre en charge le public souhaitant créer son propre cerf-volant en traditionnel losange ou en forme … d’oiseau, les troupes d’Arnaud Tribillon expliquaient dans le détail leur passion pour le boomerang, les boomerangs, démonstrations à la clé par leur leader, rien de moins que multiple champion de France et auteur de plusieurs podiums européens de la spécialité !
Du côté de l’aire réservée à l’aéromodélisme, les amateurs s’en sont donné à cœur joie, même sous la fine pluie de dimanche matin, pour présenter leurs « joujoux » au public. Des avions de toutes formes, allant du biplan à l’avion de chasse en passant par les plus traditionnels « coucous » de type tourisme, sans omettre l’impressionnant hélicoptère et sa turbine vrombissante à loisir !
Une mention spéciale à l’équipe des « Rallumeurs d’Étoiles » des frères Etienne et Jérôme Fayard qui, avec leur équipe sud-américaine – Javier le Mexicain, George, Manuel et Daniela originaires de Colombie, ont animé des ateliers de création de ballons en papier dans la plus pure tradition brésilienne. Des ateliers qui ont connu un superbe succès, permettant de plus de vivre un moment magique durant la Fête de la Musique avec l’envol majestueux de ces créations improbables, sous le regard de nombreux enfants dont les yeux remplis d’étoiles ne laissaient planer aucun doute sur leur bonheur de l’instant qui, à lui seul, résume bien ce Festival de l’Air et du Vent.
Retourner au contenu