2022_08_14 Le Ménil feu de forêt - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

www.le-thillot.com

L'@ctualité quotidienneen Haute Moselle

www.le-thillot.com
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE MENIL
Important feu de forêt
(14 photos)
Un important feu de forêt s’est déclaré ce samedi 13 août aux environ de 16 heures.
Ce sont quelques 120 pompiers, ainsi que 32 véhicules issus de nombreuses casernes qui ont rapidement été mobilisés, pour lutter contre l’incendie qui a pris juste derrière les habitations situées sur les hauteurs de la Golette.
Une intervention particulièrement difficile, liée à la sécheresse ambiante offrant un environnement desséché que les flammes ont eu tôt fait de transformer en torches impressionnantes, mais aussi le terrain particulièrement escarpé, ainsi que des rafales de vent qui ravivaient les foyers qui trouvaient de quoi se nourrir et s’étendre vers la forêt de Saulxures sur Moselotte.
Du côté de l’église, où les gendarmes régulaient la circulation, les véhicules rouges étaient partout, dont un poste de commandement chargé de diriger et coordonner les manœuvres.
Les agriculteurs du secteur, répondant à un appel solidaire, attendaient au volant de leurs tracteurs, auxquels étaient attelées des citernes remplies d’eau, dans l’attente d’instructions d’utilisation de leur précieuse cargaison.
En de nombreux lieux, le public assistait au triste spectacle.
Beaucoup s’interrogeaient et cherchaient à savoir l’origine de ce feu… L’enquête que ne manqueront pas de faire les gendarmes permettra peut-être de le déterminer. Tout en gardant un œil sur la forêt en feu, un spectateur, mi attristé, mi en colère, commentait : « Hier soir, je suis passé par les Fenesses dans la soirée. Le conducteur du véhicule devant moi a jeté son mégot de cigarette par la fenêtre ! ». Des actes inconscients qui sont légion, quasiment devenu des habitudes auxquels certains ne font même plus attention, ayant intégré ce geste comme « normal ». En attendant, et même si pour l’instant rien ne prouve que ce sinistre ait une origine de ce type, les soldats du feu ont pleinement mérité leur nom, menant une guerre courageuse contre des flammes qui ne demandaient qu’à aller plus loin. Vers 18h15, un hélicoptère bombardier est entré en action, suivi d'un second un peu plus tard, pour les aider, remplissant leurs godets dans l’étang de la propriété de Michel Vuillemin, ancien maire de la cité, disparu il y a un an environ. Un lieu providentiel qui a permis à l’hélicoptère bombardier de multiplier les rotations et faire le plein des citernes des camions avant qu’ils retournent sur le terrain. A 18h30, le feu avait déjà parcouru 36ha. La nuit s’annonçait longue…
Retourner au contenu