2022_08_23 Rupt Rucher des Avolets - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

www.le-thillot.com

L'@ctualité quotidienneen Haute Moselle

www.le-thillot.com
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RUPT SUR MOSELLE
Rucher des Avolets : 68 années de militantisme apicole

(16 photos)
Né le 26 décembre 1954, le Rucher Syndical des Avolets perpétue la tradition apicole, née de cette nécessité de disposer d’un ingrédient sucré pour diverses utilisations. « En ces époques reculées, il n’y avait pas de sucre et on ne savait pas exploiter la betterave sucrière » explique Michel Filstroff, le président depuis 4 ans du syndicat qu’il a rejoint il y 22 ans. Un groupement qui, dès 1966, a acquis un terrain de quelque 59 ares aux Avolets « Via une opération qu’on appellerait aujourd’hui de financement participatif ». Depuis, ce terrain s’est enrichi de bâtiments à vocation pédagogique, répondant ainsi à cette démarche première de l’association que le président résume ainsi « Transmettre les connaissances sans aucune limite ».
Des formations sont ainsi dispensées depuis de nombreuses années, conjuguant aspects théoriques et pratiques. Le lieu dispose notamment d’une miellerie particulièrement bien équipée. Un endroit qui a connu une belle fréquentation ce dernier week-end à l’occasion de la 14ème édition de la Fête de l’Abeille et de la Biodiversité, animé par Antoine et Etienne, deux adeptes incollables sur le monde des abeilles. De nombreuses explications ont ainsi permis à un large public de faire connaissance avec ces insectes si précieux et la méthode mise en œuvre pour exploiter cette richesse incomparable qu’est le miel, bien sûr, mais aussi le propolis, la gelée royale, le pollen…
Fort actuellement de 330 membres, le Rucher concentre de nombreux savoirs issus des expériences de tous. « On a beau fréquenter ce monde qui nous passionne depuis des années, nous en apprenons quasiment tous les ans » commente Michel avec humilité « Et on ne saura jamais tout ! La remise en question est permanente ».
Parmi ces connaissances, certaines puisent dans la tradition qui n’a pas manqué d’en illustrer certaines avec des proverbes qui, aujourd’hui encore, sont connus de tous ceux qui se passionnent pour les ruches. « A propos de l’année dernière et ses nombreuses pluies, on parle d’ « Année de foin, année de rien » et pour cette année de sécheresse « Année de noisettes, année de disette » ! » commente le président en souriant. Le temps de répondre à une question pointue d’une apicultrice débutante concernant un traitement sanitaire, et il poursuivait « Cette année avait plutôt bien démarré, et puis la sécheresse est venue tout gâcher : plus de fleur, pas de miel… Nous sommes même dans l’obligation de mettre les abeilles sous perfusion en leur fournissant des sirops riches en fructose ». Ces « bestioles » essentielles mobilisent une attention de quasiment tous les instants que le président illustre avec cette phrase empruntée au Petit Prince de St Exupéry : « Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé ».
Ce 14ème opus de la Fête de l’Abeille et de la Biodiversité a de plus permis aux visiteurs de faire connaissance avec des adeptes de produits « vrais », en relation avec l’abeille comme de magnifiques photos de ces hyménoptères sympathiques ou cette superbe ruche décorée par Jean-Jacques Vigneron artiste apiculteur, ou des stands de produits naturels divers de producteurs concourant au respect de la Nature et donc conscient de l’enjeu du maintien de la biodiversité. En bout d’exposition, les organisateurs avaient installé un stand où étaient exposés quelques-unes de ces plantes tout aussi banales qu’indispensables par leurs qualités mellifères.
Pour plus d’information sur le Rucher Syndical des Avolets : https://rucher-ecole-vosges.fr
Retourner au contenu