2022_08_25 St Maurice orgue Journée du Patrimoine - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

www.le-thillot.com

L'@ctualité quotidienneen Haute Moselle

www.le-thillot.com
www.le-thillot.com
Aller au contenu
SAINT MAURICE SUR MOSELLE
L’orgue, « star » de la journée du Patrimoine du 17 septembre
L’orgue de Notre Dame des Neiges est l’objet de toutes les attentions, en premier lieu de la commune qui, par l’intermédiaire de Pierre Laplaze, a déposé un dossier de classement aux Monuments Historiques.
Le dossier est en cours et en bonne voie puisque l’inscription, étape préalable incontournable, est déjà acquise depuis juin dernier. Un instrument qui a fait le bonheur du public et des organistes qui se sont installés devant le clavier à l’occasion de la récente Nuit des Eglises a cours de laquelle Hugo Ferry et Paul Broggi ont pu faire étalage de leur talent, prestation suivie quelques jours après d’un magnifique concert voix et orgue sous l’impulsion de Vincent Daniel et Marie-Paule Dotti.Deux soirées qui ont pemis de récolter un peu plus de 1 000 €uros qui seront consacrés à sa restauration.
L’instrument sera de nouveau à la fête à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine avec différentes animations que la mairie a souhaité organiser le samedi 17 septembre prochain.
Le public est invité à s’inscrire à l’une des 5 visites programmées sur cette journée (10h – 11h -14h – 15h – 16h) au cours desquelles le fonctionnement des Grandes Orgues sera examiné à la loupe. Le public aura également et bien évidemment le plaisir d’écouter quelques extraits sonores.
Attention : réservations obligatoires au 06 75 72 99 40
Avant ce rendez-vous, Pierre Laplaze rappelle quelques moments importants concernant cet orgue exceptionnel.
Dès 1867, alors que l’église était encore en chantier, le conseil municipal décida de faire fabriquer un orgue et confia le projet aux frères Géhin, facteurs d’orgue à Saint Amé.
Au cours de sa fabrication, il fut convenu de rajouter cinq jeux aux douze initialement prévus.
Les 22 et 24 mars 1873, la réception du nouvel instrument fut assurée par Ernest Jeanpierre, professeur de musique au Thillot.
En 1877, profitant d’un don de Monsieur Grandclaude, le buffet fut posé sur la face avant. Celui-ci ne comportait pas de tuyaux.
En 1889, les tuyaux de la façade furent commandés à Gustave Masure, à Paris, et posés l’année suivante par Théodore Jacquot qui revint en 1900 pour remplacer la soufflerie d’origine et poser des grillages de protection devant la tuyauterie du grand orgue.
En 1933, sous l’impulsion du curé de Saint Maurice, l’abbé Brisson, l’instrument se vit ajouter les trois jeux manquants afin de compléter le récit et un jeu de pédales fut également ajouté.
En 1962-63, Roethinger travailla durant six semaines avec deux monteurs pour réviser l’orgue et y installer une soufflerie électrique.
Retourner au contenu