2022_08_29 Fresse point rentrée - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

www.le-thillot.com

L'@ctualité quotidienneen Haute Moselle

www.le-thillot.com
www.le-thillot.com
Aller au contenu
FRESSE SUR MOSELLE
Rentrée scolaire : la stabilité
C’est accompagné de Lucrèce Kunze que Dominique Peduzzi a reçu la presse pour un point d’informations avec la rentrée scolaire de ce prochain jeudi 1er septembre. Une rentrée marquée du signe de la stabilité, tant au niveau de l’équipe enseignante qu’à celle des effectifs élèves, toujours très fluctuants qui s’établissent actuellement à 133, mais pourraient encore évoluer à la hausse.
Le temps d’évoquer les rythmes scolaires qui ont bien évolué entre contraintes agricoles d’antan et opportunités touristiques d’aujourd’hui et le duo détaillait le personnel communal affecté aux différents services rattachés au scolaire. « Suite au départ de Rosa, nous avons réorganisé les services afin qu’ils restent tout aussi fonctionnels » précisait le maire avant que son adjointe liste les prénoms de celles qui œuvrent au quotidien pour le bien-être des jeunes Fressiots. Isabelle, Elodie, Céline, Nadine, Aline, Audrey, Christine, Christelle et Sophie seront donc mobilisées pour reconduire à l’identique les différents services municipaux. En premier lieu l’Accueil Péri Scolaire qui, comme les années passées prendra en charge les enfants à partir de 7h avant de les céder aux enseignants à 8h30, les reprendre à 11h30 et les relâcher à 13h30 et enfin les accueillir en fin de journée de 16h30 jusque 18h30 au plus tard. Le maire précise : « Ceux qui le souhaitent peuvent prendre le petit déjeuner pour un tarif de 1.29€. Le temps de midi est facturé 1.72€ le repas et 1.44€ de frais de garderie, prestations indissociables ! ». Lucrèce Kunze enchainait « Nous reconduisons l’étude gratuite de fin de journée, avec une plage de 45 minutes maximum pour laquelle nous donnons priorité aux CM2 ».
Côté cantine « Nous sommes loin des habitudes de 1926 lors de la création du service dans la commune, où chaque élève concerné amenait une bûche de bois pour faire chauffer sa gamelle sur le quat’pots ! » s’amusait le maire avant de détailler les 11 813 repas servis l’an dernier, en tenant compte des problèmes d’ordre médical, notamment les allergies qui sont de plus en plus nombreuses et génèrent nombre de contraintes ». Le système d’inscription le matin pour le repas de midi est reconduit. « Certaines communes ont fait le choix de supprimer certaines parties du menu afin de ne pas avoir à répercuter les hausses d’ingrédients sur les factures aux familles » constatait le premier magistrat « Ce n’est pas notre choix : les repas continueront à être complets, la commune prenant en charge le complément des factures pour équilibrer le budget ».
A propos des classes, le maire avouait que certains investissements programmés – notamment le photocopieur couleurs pour la maternelle - n’étaient pas encore livré, s’interrogeant sur une éventuelle origine dans le conflit russo-ukrainien. Il passait en revue le changement des rideaux en classe de CP, le passage en éclairage LED dans deux classes de l’école primaire et les tout-aussi nombreux et annuels travaux de nettoyage en profondeur et vérifications de sécurité.
Enfin, avant de lever la séance, Dominique Peduzzi glissait un mot concernant le projet de Regroupement Pédagogique Intercommunal « Il n’a pas évolué, mais reste d’actualité. Nous aurons des discussions avec le nouvel inspecteur d’Académie sur le sujet ».
Retourner au contenu