2022_08_30 Rupt Petit Tour des Vosges - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

www.le-thillot.com

L'@ctualité quotidienneen Haute Moselle

www.le-thillot.com
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RUPT SUR MOSELLE
Quand le Petit Tour des Vosges envahit la cité

(8 photos)
Né il y a 21 ans de l’initiative d’une équipe rassemblée autour de Dany Chainel, le Petit Tour des Vosges célébrait cette année sa 20ème édition « Nous avons dû en annuler une à cause du covid » explique le père du célèbre et populaire Steve Chainel issu des rangs de l’Espoir Cycliste Stéphanois. L’ancien « pro » qui a d’ailleurs a pris le temps de venir faire un « p’tit coucou » très apprécié aux 140 jeunes participants à cet opus 2022.
Une disponibilité et une humilité que d’autres s’emploient à cultiver avec soin comme Antoine Raugel, actuellement en lisse sur les routes de la Vuelta. « Il sait d’où il vient et ne l’oublie pas » témoigne Jacques, son père, entre deux coups de chiffons pour astiquer les vélos de ses protégés du club de la banlieue strasbourgeoise, qui commentait en outre : « Ça fait du bien ce retour à la base, auprès de ceux qui constituent les indispensables fondations permettant l’existence de l’élite ».
Pour participer à cet épisode, on était venu de loin, permettant même d’ailleurs de qualifier ce rassemblement d’international. Une équipe belge avait en effet répondu à l’invitation et avait donc quitté ses quartiers à Liège (départ de la célébre classique qui part de là avant d’y revenir en passant par Bastogne) pour aligner ses jeunes pousses sur les épreuves de ce week-end vosgien.
La première journée de samedi à Cornimont, Saulxures sur Moselotte, Thiefosse et le Syndicat a été marquée par une grosse averse qui a nécessité l’arrêt de toute activité durant une heure. « Ca laissera des souvenirs ! » s’amusait Patricia Tymzick, la très dynamique présidente du club et fière maman de Yann Gras, récent vice-champion de France de cyclocross « Le mimi à sa maman ! » ajoutait-elle affectueusement tout en se marrant. Plus sérieusement, elle commentait cette manifestation majeure du département « On veut que ce soit une fête, une compétition à caractère familial pour laquelle il est important que personne se prenne la tête ». Alain Mourey, son vice-président enchainait « C’est également un moment de promotion touristique des Vosges permettant en plus de braquer les projecteurs sur cette discipline avec l’espoir de faire de nouveaux émules, car nous avons souffert durant les restrictions liées au covid et il faut rebondir ». Une formule qui, année après année, a su faire mouche. Témoin ces 140 jeunes âgés de 8 à 14 ans qui se sont tiré la bourre dans les lacets menant vers le Mont de Fourche en passant par le Chêne. Des compétiteurs enthousiastes venus quasiment des quatre coins de la France, qui se sont disputé les places promises aux meilleurs sur le podium en soirée, assorties des maillots aux couleurs de leurs idoles du Tour de France. Un superbe morceau de rêve…
Retourner au contenu